Contre-Regards

par Michel SANTO

Après les poulets, l’épidémie frappe les électeurs…


Une employée d'un abattoir prépare des poulets, à Etauliers, le 13 mars 2006.


Une enquête
de l’Agence européenne de sécurité des aliments (European Food Safety Authority, EFSA), dévoilée mercredi, montre que 76% des poulets testés dans les abattoirs européens en 2008 étaient contaminés par la campylobacter, et 16% par la salmonelle.
Après le poulet aux hormones et le poulet aux bactéries, la guillotine électorale de ce jour révèlera sans doute que le poulet citoyen est quant à lui corrompu par le virus de l’abstention. Un virus dont les germes se  retrouvent fréquemment dans des milieux idéologiques pollués. La contamination par la démagogie déchaînée de mammifères politiques porteurs de germes étant très importante. Afin de contenir cette épidémie mortelle pour notre corps social, leur dépistage devra être engagé afin de les écarter de la profession politique. Et parmi eux les chefs-cuisinier à l’hygiène éthique douteuse.Les plus dangereux pour notre santé civique…

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :