Contre-Regards

par Michel SANTO

Bascou et Mouly fument le calumet de la paix !…

   

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir Didier Mouly et Jacques Bascou, confortablement calés dans deux fauteuils de style moderne, détendus, presque soulagés d’apparaître ainsi complices et apaisés, comme dans cette image d’archives choisie par la rédaction de l’Indépendant pour illustrer l’article de mardi dernier relatif à la « signature » par nos deux élus d’un pacte de bonne entente concernant des abords d’équipement. Une image il est vrai assez déconcertante pour leurs propres amis politiques, leurs troupes militantes et des narbonnais plutôt habitués jusqu’ici à les voir se quereller lors de chacune de leurs confrontations publiques, au Grand Narbonne, dans la salle des Synodes ou par médias interposés. Un réchauffement du climat  politique entre ces deux élus bienvenu, et que j’espère durable ; bien qu’en ces affaires les changements brusques de température soient de règle. Aussi, ne me risquerai-je  pas à évaluer les chances d’une pacification définitive de leurs relations jusqu’à la fin de leur mandat respectif, en 2020. Mais enfin, tout se passe comme si la fin de la carrière politique de Jacques Bascou et l’accélération du calendrier électoral produisaient un effet adoucissant dans le microcosme politique local. Un effet bénéfique, mais cependant pas toujours suffisant, pour prendre de bonnes décisions dans l’intérêt de tous. En l’occurrence, ce « pacte » devrait régler des contentieux fonciers qui, jusqu’ici, faisaient obstacle à une gestion cohérente des équipements voisins ou liés. L’exemple le plus emblématique de ce genre de situation, il faut le dire absurde et source permanente de conflits, est le Théâtre Scène Nationale, géré par l’Agglo, alors que son parvis (délabré) appartient à la Ville. Au terme de l’accord conclu, logiquement, et enfin !, le Grand Narbonne devrait récupérer ce parvis, comme la Ville l’ancienne Maison de la Formation, aujourd’hui vide ou presque, qui, au moment de la création de l’Agglo lui avait été transférée. Voilà qui est bien et méritait d’être salué ! Même si on peut regretter que l’état d’esprit dans lequel a été signé ce pacte, n’ait pas présidé aux relations entre les deux parties beaucoup plus tôt… Notamment sur des projets lourds de conséquences financières : salle multimodale et parc des expositions, entre autres…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Violeta Martinez Auriol

    |

    On ne peut que s ‘en réjouir puisque le bon sens semble l ’emporter sur des questions d’un importance vitale.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
l'invraisemblable et ruineuse guerre de l'Arena de Montpellier entre C.Delga et P.Saurel…

l'invraisemblable et ruineuse guerre de l'Arena de Montpellier entre C.Delga et P.Saurel…

La société  d’économie mixte « Montpellier events », filiale de la Région Occitanie et de la Métropole de Montpellier  gère l’administration et l’exploitation de l’Arena et du Parc des Expositions[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :