Contre-Regards

par Michel SANTO

Bascou M6 et sa plainte !

 

imgres-copie-26.jpeg

 

Dans le Midi Libre de ce matin, Manuel Cudel signe un article documenté qui  attribue un retentissant 19/20 à la gestion municipale de Jacques Bascou. La note et les chiffres avancés (incontestables, je le signale au passage !) sont donnés par l’Association « Les Contribuables associés ». Une association peu suspecte de complaisance car classée à droite et de tendance libérale. Avec cependant deux bémols : les hausses sensibles des charges de personnel et des impôts locaux, depuis 2008. Hausses qui, au demeurant, ne modifient pas  un classement qui situe Narbonne en deçà des ratios des villes de même importance. Mais c’est sur une petite incidente du signataire de cet article qu’il convient de s’arrêter. La voici :  « Toutefois, si l’Agglo prélève désormais sa “dîme”, la Ville n’a, elle, pas augmenté son taux d’imposition depuis les dernières élections municipales ». Et qui confirme, s’il le fallait, ce que j’ai déjà signalé, dans mes billets précédents : on ne peu plus raisonner, à analyser la gestion d’une Ville centre, en la séparant de l’Agglomération à laquelle elle appartient. Cette anodine remarque de M. Cudel signalant tout simplement un transfert d’augmentation fiscale du contribuable narbonnais sur le contribuable du Grand Narbonne. Le même faut-il le préciser ! Une fiscalité additionnelle qui sanctionne elle aussi, comme l’augmentation des personnels, le dévoiement de Communautés d’ Agglomérations instituées pour mutualiser des services et des compétences tout en diminuant les prélèvements des communes membres. On n’insistera pas ! Sauf pour noter qu’à vouloir une gestion contester, il ne faut pas se tromper de cible…et de chiffres Il faudra bien s’y habituer, le Président du Grand Narbonne est de fait le super maire de Narbonne, comme il l’est de Cuxac, Sigean etc… Dans quelques temps, nous sera livré le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion du Grand Narbonne. Nul doute que nous apprendrons un certain nombre de choses et nous pourrons alors, de cette question, débattre  enfin sérieusement …Pour terminer et clore cette série de billets, je me permets de faire observer à Monsieur Bascou qu’au lieu d’ouvrir un procès en diffamation contre M6, qu’il perdra comme tous ceux engagés jusqu’ici, il aurait été plus avisé de solliciter les conseils du rédacteur en chef de l’agence narbonnaise du Midi Libre. Son article me semble en effet beaucoup plus efficace dans la critique d’une émission bien légère, que ne le sont les grossiers communiqués signés par le « couple » dirigeant la section socialiste locale. Leurs « insultes » et « attaques personnelles », ne sont pas dignes d’une discussion qui mérite un peu plus de hauteur…et de réflexion ! Sans conteste une faute de goût. Plus grave, et du point de vue de ses équipes municipales, un beau  » plantage  » de sa com!

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Mais quelle stratégie de communication touristique pour le département de l'Aude ?

Mais quelle stratégie de communication touristique pour le département de l'Aude ?

          J'apprends que l'Agence de Développement Touristique de l'Aude veut repenser son "marketing" de la "destination Aude" (Passons sur ce langage de com[Lire la suite]
Narbonne ! Salle multimodale : "Quand les architectes bâtisseurs s'inspirent de la Nature" !

Narbonne ! Salle multimodale : "Quand les architectes bâtisseurs s'inspirent de la Nature" !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Quand les architectes bâtisseurs s'inspirent de la Nature"           Vous pouvez agrandir l'image en cl[Lire la suite]
Louis Mexandeau "traité comme un fraudeur" se déshonore en s'indignant !

Louis Mexandeau "traité comme un fraudeur" se déshonore en s'indignant !

Certains jours, il ressemble à une chimère sortant d’une friperie chic du 8eme arrondissement (un combiné, un fondu de Bruant et Mitterrand). « Moi, ancien ministre de Mitterrand, j'ai été traité com[Lire la suite]