Chroniques du confinement d’Éric Chevillard : lectures à Bages à la Maison des Arts…

 

     

« La foule n’a pas besoin de moi pour être une foule ni la cacophonie de mon opinion pour être cacophonique. C’est quand silencieusement je me perds dans la contemplation d’un insecte ou d’un coquillage que j’existe. » Mardi 29 juin 2021.

« J’ai pris l’habitude de me placer tout au bout des cortèges funéraires, car je n’aime guère avoir quelqu’un qui marche derrière moi dans ce genre de procession et je préfère imaginer plutôt que je les enterrerai tous. » Mardi 26 juin 2021

Éric Chevillard : L’autofictif (journal)

Un bref moment de soirée électorale, puis m’en suis allé…

 

     

Je mentirai en disant que je n’ai pas regardé sur une grande chaîne nationale l’émission spéciale consacrée aux résultats des élections régionales. Oui ! j’ai fait cet effort intellectuel et civique, mais une petite demie heure seulement. Car au delà, à coup sûr, je risquais une profonde altération de ma santé mentale.

Articles récents