Contre-Regards

par Michel SANTO

Le tourisme de masse concourt à l’enlaidissement physique et sonore du monde…

     

     

Les touristes sont venus plus nombreux encore que l’année dernière dans le coeur de ma petite ville ; et nos élus de vanter l’excellence de leur politique d’animation et le bénéfice économique en résultant. Je pourrais discuter de cela, doutant des deux, mais mon humeur m’incite aujourd’hui à voir les choses autrement.

Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

     

Prenons date ! Didier Mouly l’assure dans « l’Indépendant » : la salle multimodale sera pleine 10 mois sur 12 : 300 jours par an. Remplie de quoi ? il n’en sait rien, mais il le sait. Foi d’avocat, il sait qu’il sait, et parce qu’il le sait, la société gestionnaire, qu’il ne connaît pas encore,  vendra  entre 450 000 billets, au pire ; 1 200 000, au mieux. Un taux de remplissage ahurissant!

Un salon des seniors, ricane la camarde…

   

   

À l’exception de ceux de coiffure, ma petite ville n’est pas une ville de salons. Preuve en est son Parc des Expositions toujours vide – il ne fait le plein que pour la foire du printemps (et encore !)  Un constat humiliant pour un « carrefour de l’Europe ». Aussi, fallait-il prendre des risques pour relancer ces activités de services. Depuis hier, c’est fait ! Narbonne accueille dans son emblématique Palais du Travail (!) un ambitieux « salon des Seniors ». Y participent, outre la Ville, le Département, avec son « Clic » (?) , et Le Grand Narbonne, avec ses Pompes  Funèbres : son  « Clac ! » Un bal musette  clôturera cette manifestation, nous dit-on !  On entre, on sort !  Clic, clac ! ricane la camarde …

Les socialistes, pas tous, chantent « J’aime Narbonne ! », alors qu’ils ne s’aiment pas entre eux…

         

Ces socialistes sont décidément impayables. Dimanche, par la voix d’Éric Andrieu, député européen et ancien premier secrétaire de la fédération de l’Aude, en présence du secrétaire de la section de Narbonne, la procédure de désignation de leur candidat pour conduire leur liste aux prochaines élections municipales était clairement exposée devant la presse : primaires internes ; ainsi que leur stratégie : alliance avec les partis « amis » (je note au passage qu’Éric Andrieu n’a pas intégré l’idée qu’il n’y avait plus de « partis amis » : les anciens souhaitant sa « peau » ; que le PRG n’existait plus et que ses élus locaux étaient plutôt des Marcheurs décomplexés).

Articles récents

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

        « Sucette » et Marco, les deux (!?) présidents des « Socios » du RCNM ne font pas dans la guimauve épistolaire. C’est un véritable glaçon en effet qu’ils vien[Lire la suite]