Contre-Regards

par Michel SANTO

Hollande se bat pour sa survie !

Hollande se bat pour sa survie !

La conclusion de cette excellente chronique de madame Freesoz : " François Hollande ne rêve plus d'être celui qui, en janvier, voulait relancer l'Europe par le couple franco-allemand à travers le projet d'une « convergence économique et monétaire ». Il a plié les gaules. Il se bat pour sa survie. Il est retombé dans la marmite socialiste. Il est redevenu premier secrétaire du PS, il dose les courants, il veille aux équilibres.

Lui qui s'était affranchi de la fonction à l'occasion de la primaire socialiste a épuisé son capital d'autonomie. Pour retrouver de l'air, il n'a pas d'autres choix que de replonger dans la cuisine qui fut la sienne pendant onze ans. Sur ce plan-là, au moins, personne ne lui reprochera de manquer d'expérience. "

Scènes de la vie narbonnaise : une remise d’écharpe et d’autres petits détails sans intérêts…

Scènes de la vie narbonnaise : une remise d'écharpe et d'autres petits détails sans intérêts...

Hier, le ciel était bleu et le fond de l’air d’une agréable douceur . C’était l’été sans la violence d’un soleil sans pitié. Il était 18 heures trente ! Je descendais les Barques , que le nouveau maire, Didier Mouly , trouve « môches », Jacques Bascou, l’ancien, qui, à mon goût, les fît belles, les remontait … Nous avons échangé quelques mots. De courtoisie et de respect. Comme il se doit entre " gens bien élevés " . Il y avait beaucoup de monde autour de sa personne, des fidèles en rangs serrés . Sur la promenade et les terrasses aussi, où on y goûtait un moment de détente et de plaisir . Jacques Bascou revenait donc du Palais du Travail . Sans son écharpe ! C’est désormais Didier Mouly en effet qui la porte. Mais sur la mauvaise épaule, l'avez-vous remarqué ? La gauche ! et le bandeau rouge au col de surcroît . Comme les parlementaires ! Un surprenant lapsus symbolique… me disais je ce matin en regardant cette photo dans l'Indépendant de ce jour . Hier au soir, à la tombée de la nuit, sur un fond de ciel sombre et bleuté , de petites formes noires s'agitaient . Indifférentes à ces petits détails de la vie pour elles sans intérêts … Les hirondelles sont en ville ! Enfin …

La désertion des centre-villes favorise le vote d’extrême droite…

Excellent " papier ", qui vaut toutes les analyses de nos politologues. Il contient en creux ce qu'il convient de mener comme politique de la ville sur la longue durée. La densification des centres villes en est la principale clef. Extraits:

« Il est souvent moins cher de louer un taudis dans le centre, qu'un HLM. De quoi maintenir d'incroyables poches de pauvreté en pleine ville. »

« A Brignoles, au Luc ou au Muy, cette absence de parking central est un grief récurrent des habitants tout comme à Perpignan, où le candidat frontiste Louis Aliot a placé la thématique « stationnement » au tout début de son programme. »

« Les villes du Sud qui ont réélu leur maire au premier tour, ou placé en très bonne posture avant le second, sont celles qui se sont lancées, depuis des années, dans une rénovation énergique du centre de leur cité. »

Ça ne manque pas de sel en effet…

Ça ne manque pas de sel en effet…

Articles récents

Quelques notes prises au fil des jours (du 21 au 27 février 2020)…

Quelques notes prises au fil des jours (du 21 au 27 février 2020)…

    Le 27 de ce mois. Il écrit sur sa page Facebook : "départ pour les Seychelles", et reçoit des brouettées de "J'aime". Sitôt arrivé, il nous montre ses photos, qui suscitent une flopé[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas Sainte Cluque

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas

  Narbonne. Hôtel de ville.  Bertrand Malquier accuse Nicolas Sainte Cluque de plagiat, le second prétendant le contraire. Le sujet de la polémique étant « l’aménagement des berges de la Ro[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio