Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la Grande Région LRMP. Carole Delga dans l’arène: coups de cornes assurés…

imgres

Le niveau monte! Carole Delga, dans Midi-Pyrénées Politiques du 14 août, qui sort ce genre d’argument pour justifier la création  d’une présidence déléguée:

Midi-Pyrénées Politiques. Votre été est « pourri » par une polémique sur la création d’une présidence déléguée au profit de Damien Alary. Vous défendez ce projet ?

Carole Delga. Dans les régions qui fusionnent, une présidence déléguée est utile. Il faut arrêter de dire aux gens que tout est simple et facile. Pendant une période transitoire, c’est utile d’avoir un président délégué en charge des politiques de convergence. Il va falloir des convergences dans le domaine ferroviaire ou des politiques environnementales. Le président délégué peut être en charge de ce travail. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant. Au point de vue budgétaire, cela ne va coûter plus cher et cette présidence déléguée pourrait intervenir uniquement pendant le 1er mandat.

Comme si le premier, ou le quatrième, vice-président, ne pouvait pas avoir ce genre de responsabilité! On s’enfonce dans le ridicule ou, plus grave, on ignore comment est organisée et fonctionne une Région. Ce qui, pour une ancienne fonctionnaire territoriale, laisse songeur… Et enfin, si la présidente ou le président n’est pas « foutu » d’assumer des politiques de convergence dans le domaine ferroviaire ou des politiques environnementales, on se demande bien ce qu’il ou elle pourrait bien faire d’autre…

Autre question…

Midi-Pyrénées Politiques. Un des points chauds est dans l’Aude. Le PS local ne veut du maire de Gruissan (PRG), Didier Codorniou, comme tête de liste départementale. On évoque un « parachutage » dans l’Hérault ou une glissement en deuxième position. C’est réglé ?

Carole Delga. C’est fait et Didier Codorniou sera bien dans l’Aude.

Nous le savions, qu’il serait bien dans l’Aude, mais la réponse est volontairement floue. Premier ou quatrième? Aujourd’hui, la « rumeur » dans le mundillo départemental le place quatrième. Dans l’accord PS/PRG la tête de liste dans l’Aude est en effet laissée au PS. Alors, changement de pied, intox?

 

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Jean Pierre

    |

    Plus rien ne m’étonne….
    Quand on voit que la réforme des cantons se termine
    avec moins de cantons et in fine plus de conseillers départementaux…
    ça donne envie d’aller à la pêche les jours de scrutins…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Élections européennes ! Pour moi, dimanche, qu’y puis-je, ce sera donc un vote nécessairement utile…

Élections européennes ! Pour moi, dimanche, qu’y puis-je, ce sera donc un vote nécessairement utile…

        À quelques jour des élections européennes la situation est désormais claire : l'objectif visé par les partis nationaux est moins de présenter un programme crédibl[Lire la suite]
Narbonne ! Une si belle place aussi grossièrement fardée !

Narbonne ! Une si belle place aussi grossièrement fardée !

      C’était je ne sais plus quel jour de la semaine passée où un froid soleil magnifiait la place de la Voie Domitienne. Un couple dont la langue signalait une origine mani[Lire la suite]
Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

      Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier, des martinets  signaient de noires arabesques. Plus bas, des hirondelles virevoltaient j[Lire la suite]
Mais qui parle enfin d'Europe !

Mais qui parle enfin d'Europe !

      Finalement l'Europe n'est pas le sujet de cette campagne électorale. Partis et Médias rejouent vainement la présidentielle. Et la seule question posée est qui de Macron ou [Lire la suite]
Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Aux aurores, fou rire, en apprenant que le Grand Narbonne, devenu « territoire d’industrie », alors qu’il n’en possède pas, se lançait dans une opération pilote : "adoptez deux poules et réduisez vos[Lire la suite]
Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

          Quel titre, et quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! 100 millions d'euros pour dynamiser son territoire et ses industries. Vraiment ? Non, évidemm[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :