Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la Grande Région LRMP. Carole Delga dans l’arène: coups de cornes assurés…

imgres

Le niveau monte! Carole Delga, dans Midi-Pyrénées Politiques du 14 août, qui sort ce genre d’argument pour justifier la création  d’une présidence déléguée:

Midi-Pyrénées Politiques. Votre été est « pourri » par une polémique sur la création d’une présidence déléguée au profit de Damien Alary. Vous défendez ce projet ?

Carole Delga. Dans les régions qui fusionnent, une présidence déléguée est utile. Il faut arrêter de dire aux gens que tout est simple et facile. Pendant une période transitoire, c’est utile d’avoir un président délégué en charge des politiques de convergence. Il va falloir des convergences dans le domaine ferroviaire ou des politiques environnementales. Le président délégué peut être en charge de ce travail. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant. Au point de vue budgétaire, cela ne va coûter plus cher et cette présidence déléguée pourrait intervenir uniquement pendant le 1er mandat.

Comme si le premier, ou le quatrième, vice-président, ne pouvait pas avoir ce genre de responsabilité! On s’enfonce dans le ridicule ou, plus grave, on ignore comment est organisée et fonctionne une Région. Ce qui, pour une ancienne fonctionnaire territoriale, laisse songeur… Et enfin, si la présidente ou le président n’est pas “foutu” d’assumer des politiques de convergence dans le domaine ferroviaire ou des politiques environnementales, on se demande bien ce qu’il ou elle pourrait bien faire d’autre…

Autre question…

Midi-Pyrénées Politiques. Un des points chauds est dans l’Aude. Le PS local ne veut du maire de Gruissan (PRG), Didier Codorniou, comme tête de liste départementale. On évoque un « parachutage » dans l’Hérault ou une glissement en deuxième position. C’est réglé ?

Carole Delga. C’est fait et Didier Codorniou sera bien dans l’Aude.

Nous le savions, qu’il serait bien dans l’Aude, mais la réponse est volontairement floue. Premier ou quatrième? Aujourd’hui, la “rumeur” dans le mundillo départemental le place quatrième. Dans l’accord PS/PRG la tête de liste dans l’Aude est en effet laissée au PS. Alors, changement de pied, intox?

 

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Jean Pierre

    |

    Plus rien ne m’étonne….
    Quand on voit que la réforme des cantons se termine
    avec moins de cantons et in fine plus de conseillers départementaux…
    ça donne envie d’aller à la pêche les jours de scrutins…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :