Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la Région LRMP. Langues régionales: loi rejetée, Onesta restera-t-il muet?

Disoch-vot-PPL-Paol-Molag-1024x545

Porté par le député du Morbihan Paul Molac, membre de l’Union démocratique bretonne (UDB), le texte sur l’enseignement immersif des langues régionales et leur promotion dans l’espace public et audiovisuel a été repoussé, jeudi soir, par 14 voix contre 13, plus de deux mois et demi après le rejet par le Sénat de la ratification de la charte des langues régionales. Au fil de la soirée, les cinq articles du texte avaient été votés, dont la plupart contre l’avis de la ministre de la Culture Fleur Pellerin et de la commission des Affaires culturelles et de l’Education. La proposition de loi avait été, en effet, lors de son passage en commission, en grande partie « vidée de sa substance ». Voilà qui devrait réveiller monsieur Onesta, le président du bureau du Conseil Régional de LRMP, et ses amis occitanistes,  en ce moment bien muet. Dans la salle de l’Assemblée, nuitamment, ces 23 députés (1) devaient toutefois se sentir un tout petit peu « décalés ». Sur le fond: qui, dans la France d’aujourd’hui, confronté au chômage de masse et à la menace terroriste, s’intéresse à ces questions? Et sur la forme: qu’il ne faille que 14 bulletins pour engager, ou pas, la Nation tout entière laisse, pour le coup, si je puis dire, sans voix…

Assemble-1024x554


  (1) Quatre députés étant « en mission ou maladie » avaient donné délégation pour ce vote…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Alphonse Martinez

    |

    Il est tout de même en France, et dans nos régions ,des sujets hautement plus préoccupants . Lamentable.

    Reply

  • Anna

    |

    Je crois que dans ce pseudo-débat, il n’est que très peu question des langues régionales. Je perçois un grand non-dit, celui des « langues minoritaires ». Dommage pour le patois, comme l’appelaient mes grands-parents. Mais il a d’abord été victime de l’abandon de ceux qui auraient eu pour mission de le transmettre à leurs enfants. L’école de la République les avait convaincus qu’il s’agit d’une sous-langue.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

    L'Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l'image qui apparaît, à mille lie[Lire la suite]
"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :