Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la Région LRMP. Langues régionales: loi rejetée, Onesta restera-t-il muet?

Disoch-vot-PPL-Paol-Molag-1024x545

Porté par le député du Morbihan Paul Molac, membre de l’Union démocratique bretonne (UDB), le texte sur l’enseignement immersif des langues régionales et leur promotion dans l’espace public et audiovisuel a été repoussé, jeudi soir, par 14 voix contre 13, plus de deux mois et demi après le rejet par le Sénat de la ratification de la charte des langues régionales. Au fil de la soirée, les cinq articles du texte avaient été votés, dont la plupart contre l’avis de la ministre de la Culture Fleur Pellerin et de la commission des Affaires culturelles et de l’Education. La proposition de loi avait été, en effet, lors de son passage en commission, en grande partie “vidée de sa substance”. Voilà qui devrait réveiller monsieur Onesta, le président du bureau du Conseil Régional de LRMP, et ses amis occitanistes,  en ce moment bien muet. Dans la salle de l’Assemblée, nuitamment, ces 23 députés (1) devaient toutefois se sentir un tout petit peu “décalés”. Sur le fond: qui, dans la France d’aujourd’hui, confronté au chômage de masse et à la menace terroriste, s’intéresse à ces questions? Et sur la forme: qu’il ne faille que 14 bulletins pour engager, ou pas, la Nation tout entière laisse, pour le coup, si je puis dire, sans voix…

Assemble-1024x554


  (1) Quatre députés étant “en mission ou maladie” avaient donné délégation pour ce vote…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Alphonse Martinez

    |

    Il est tout de même en France, et dans nos régions ,des sujets hautement plus préoccupants . Lamentable.

    Reply

  • Avatar

    Anna

    |

    Je crois que dans ce pseudo-débat, il n’est que très peu question des langues régionales. Je perçois un grand non-dit, celui des “langues minoritaires”. Dommage pour le patois, comme l’appelaient mes grands-parents. Mais il a d’abord été victime de l’abandon de ceux qui auraient eu pour mission de le transmettre à leurs enfants. L’école de la République les avait convaincus qu’il s’agit d’une sous-langue.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :