Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Loi’

Chronique de la Région LRMP. Langues régionales: loi rejetée, Onesta restera-t-il muet?

Disoch-vot-PPL-Paol-Molag-1024x545

Porté par le député du Morbihan Paul Molac, membre de l’Union démocratique bretonne (UDB), le texte sur l’enseignement immersif des langues régionales et leur promotion dans l’espace public et audiovisuel a été repoussé, jeudi soir, par 14 voix contre 13, plus de deux mois et demi après le rejet par le Sénat de la ratification de la charte des langues régionales. Au fil de la soirée, les cinq articles du texte avaient été votés, dont la plupart contre l’avis de la ministre de la Culture Fleur Pellerin et de la commission des Affaires culturelles et de l’Education. 

L’autorité de la loi et du gouvernement encore une fois bafouée…

20140727-091424-33264464.jpg

Coup de gueule dominical! Une fois encore et une fois de trop, à quelques jours d’intervalle, l’autorité de la loi et du gouvernement, dont le métier est de l’appliquer et de la faire respecter, a été bafouée. Une manifestation extrémiste, soit on l’autorise et on l’encadre avec des moyens et des forces conséquents, comme en Allemagne, soit on l’interdit vraiment. Mais pas vraiment l’interdire et assister impuissant à cette impuissance de l’Etat, c’est déligitimer la parole politique et faire le lit, dans la rue et dans les urnes, de tous les extrémismes. Alors plus jamais ça! Même s’il doit être dit qu’en France une manifestation interdite est de fait autorisée, et que des extrémistes de toute “couleur” politique  et religieuse peuvent y parader et violenter en toute impunité …

Ne pas désespérer malgré tout du visage de cette France montré ces derniers jours !

9782714453853Il y a un siècle, à l’échelle du temps numérique, des faiseurs d’opinion nous expliquaient que l’insécurité ressentie par les français n’était qu’un sentiment, une illusion, une bulle spéculative artificiellement créée par des promoteurs d’un ordre moral et politique qualifié de réactionnaire par les plus modérés de nos clercs médiatiques.