Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Des Barques « valorisées » par une couverture de gommes et d’acier!..

    Salondelauto_000001

Le grand chapiteau du Salon du Livre et de la Jeunesse n’était pas encore démonté que d’affreuses banderoles installées sur nos grands boulevards annonçaient la tenue d’un salon du véhicule d’occasion, le deuxième, du jeudi 19 au dimanche 22 mai, en centre-ville, plus précisément sur les Barques de Cité et de Bourg. Et ce juste avant la belle exposition de photos sportives, Sportfolio, répartie en divers lieux de ce même centre- ville. Quatre jours d’occupation du cœur patrimonial de Narbonne par des bagnoles et leurs marchands! Quatre jours coincés entre deux séquences culturelles de grande qualité, c’est ce que l’on doit considérer, au Palais, comme la marque, si je puis dire, d’une très grande cohérence intellectuelle et politique, dans la stratégie, si je puis dire encore, d’animation culturelle et de valorisation de notre cité. Une stratégie qui, à l’évidence, devrait être partagée avec le Grand Narbonne, gestionnaire des grands équipements culturels de la Ville et organisateur d’initiatives culturelles, comme, notamment le Salon du Livre. Un Grand Narbonne en outre propriétaire du Parc des Expositions dans lequel ce salon de la voiture d’occasion avait, et là seulement, toute sa place. Résultat, aucune ligne directrice ne semblant guider les actions à entreprendre afin de valoriser le centre ville historique de Narbonne, on fait du coup par coup en fonction des opportunités présentées par un « quidam » de passage ou introduit auprès de tel ou tel adjoint au maire. Bref! Disons-le avec toute la retenue qu’il m’est possible: cette initiative est d’une nullité politique à pleurer. Et restera, si elle devait perdurer, comme le « symbole »  d’une politique de valorisation du centre ville chaotique et dépassée…

   

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • joel Raimondi

    |

    in-Cohérence ? ou confusion avec le grand bazar ? Ces jours ci, j’ai constaté qu’à Nort sur Erdre comptant quelques 9000 habitants , une gare de « Tram-Train » avait été modernisée pour rejoindre le centre ville de Nantes … avec un parking auto rempli, alors qu’il existe plusieurs parking dument indiqué de co voiturage !!! De plus il est possible de louer des bateaux électriques, des canoé et d’utiliser des pistes cyclables …. Pourquoi la ville de Narbonne ne s’inspire t elle pas des bonnes pratiques expérimentées ailleurs ? Un salon de l’auto ? pourquoi pas ? mais avec des autos plus vertes , moins polluantes … La aussi les expériences ne manquent pas … quel dommage …

    Reply

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Et oui Michel vous avez raison .Nos élus sont vraiment à cours d’imagination ,plus précisément d’intelligence . Il suffit de constater avec quel raffinement ,et à quel prix, ils ont massacré le blason de notre ville . Mais ou est la raison dans toutes ces initiatives ubuesques , ne peut -on pas employer l’argent des contribuables plus sérieusement. Quand vont-ils atteindre l’âge adulte ? Heureusement qu’ils ne sont pas immortels ,mais en sont-ils conscients ? J’en doute .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Plan "Action Coeur de Ville " : À Narbonne, Malquier est prêt !"         Vous pouvez agrandir l'image en cliqua[Lire la suite]
Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

        À Narbonne, comme dans une trentaine de villes moyennes (dont Béziers, Carcassonne, Perpignan etc.), plus d’un quart des jeunes ne sont pas insérés (contre 14[Lire la suite]
Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]