Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs : Bourquin ou Malvy ?

C’est la réaction d’un ami socialiste à mon dernier billet sur Bourquin qui m’amène à revenir sur la présentation , trop agressive à son idée , que je ferais du  personnage. Il est vrai , soyons sincère , que je ne puis  m’empêcher d’éprouver à son égard, je ne parle pas de « l’homme » , que je ne connais pas, mais de son double  , « le politique », tel qu’il se donne à voir et entendre, une certaine forme d’antipathie .

Cela dit , et me  relisant , ironique et mordant envers le personnage public et ses récentes prises de position , sans aucun doute l’ai- je été  ; mais, agressif , je ne le crois pas, et laisse à chacun le soin d’en juger – et de me le faire savoir .

Faut quand même dire qu’il les accumule les postures « réactionnaires »  notre président du Conseil régional  . Dans tous les sens du terme , d’ailleurs. Politiques et éthiques ! Au point que je me  demande  comment , et de quel point de vue, sinon celui du seul intérêt à occuper des postes de pouvoir utiles à ses amis, on peut encore le qualifier, philosophiquement j’entends , de socialiste.

Fort heureusement, je ne suis pas le seul à penser ainsi , et constate avec plaisir que des voix désormais s’élèvent dans son propre camp pour le lui faire savoir. Une petite incidente, et une question, à ce sujet ! L’exemple de Saurel ne nous montre-t-il pas qu’à retarder cette prise de conscience d’une nécessaire rénovation de la pensée et des pratiques de la classe politique régionale et locale, elle peut se faire – ou se fera – à l’extérieur de leurs appareils partisans ?

Mais,  pour en revenir à Bourquin, à ses manières et , notamment, à ses positions récentes sur la fusion du Languedoc-Roussillon avec Midi-Pyrénées , que je soutiens et qu’il combat avec des arguments de président d’un syndicat de co-propriétaires , comment ne pas se sentir blessé , dans son intelligence en tout cas , par sa toute dernière sortie médiatique.

Ainsi peut-on lire dans « le Monde.fr » que son collègue Malvy serait un « glouton » qui voudrait vilainement s’emparer de son « magot » , et que Midi-Pyrénées devrait plutôt fusionner avec Aquitaine …

On admirera au passage l’élégance de la forme et , sur le fond surtout , l’audacieuse stupidité de la proposition. Au point qu’en la circonstance le personnage public a rejoint la figure classique d’un Harpagon de préfecture régionale – on est gentil ! Une caricature que la réponse de Martin Malvy grossit en quelques phrases bien tournées  : « En Midi-Pyrénées, nous avons la chance d’être en tête des régions européennes pour la recherche, l’aéronautique et l’espace. Le Languedoc-Roussillon est leader dans les filières santé, eau et technologie de l’information. Les deux territoires sont complémentaires » . Et de rappeler à son « ami politique » que : « Les territoires dont nous sommes les élus ne nous appartiennent pas ! » …

Une leçon de modestie, de distinction et de clairvoyance qui ,à elle seule, devrait entraîner l’adhésion de tous à ce projet …

 

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • pibouleau

    |

    il n’est pas le seul, hélas, à se revendiquer fort injustement de socialiste
    question incidente : quid du socialisme de nos jours ?

    Reply

  • Ingrid

    |

    Bien tourné ce billet.
    Comme à l’accoutumée, d’ailleurs.

    On mesure pourquoi dans les PO, l’anti-bourquinisme le rivalise furieusement avec l’anti-alduysme. Pauvres gens ! même s’ils aiment les canassons, les Catalans ne méritaient pas de tels représentants. Il est vrai, qu’il est des votes par défaut…

    Bonne fin de soirée à vous, Michel.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Merci Ingrid ! Je rentre à peine d’une très belle soirée jazz à la Guinguette de Tournebelle …

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Grattez un "Vert", et vous trouverez toujours sous sa bucolique rhétorique un matraquage fiscal, ou tarifaire…

Grattez un "Vert", et vous trouverez toujours sous sa bucolique rhétorique un matraquage fiscal, ou

      Cet élu "Vert" héraultais de la majorité régionale constituée par Carole Delga, Christian Dupraz, à raison :  il est plus responsable, d’un point de vue écologique, de re[Lire la suite]
Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :