Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. De la langue, pauvre et bête, des “communicants”.

  Service-civique  

La Communauté d’agglomération du Grand Narbonne organise, mercredi 22 juin, à l’Espace Grand Narbonne Razimbaud, le premier “civic dating” . Civic dating! En bon français une matinée de recrutement de jeunes dans le cadre du service civique. Mais un français sans doute trop difficile à comprendre pour de jeunes gens âgés de 16 à 25 ans, au point de lui préférer un anglais de “grandes surfaces”. Il serait plus fun, plus cool, plus top! À la trappe donc papa Voltaire: trop clair, trop précis, trop vieux. Et donc trop con!

Quand la cuistrerie des communicants rejoint l’illettrisme publicitaire, nous devons subir ce genre de lexique bas de gamme au motif qu’il serait d’usage courant chez nos ados.   Ce qui m’amène à  penser que, contrairement à ce qu’affirmait Roland Barthes, ce n’est pas la langue qui est “fasciste”, formule que je n’ai, au demeurant, jamais bien comprise, mais tout simplement l’éternelle bêtise. À commencer par celle des professionnels du marketing  qui, dès l’enfance, nous vendent un indigeste et prétentieux sabir… C’est carrément hallucinant, ouais!

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (4)

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :