Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Du vin, et des moulins de la Mancha…

don-quijotetf-1-728


Philippe Vergnes, le président de la Chambre d’Agriculture de l’Aude, a décidé de “prendre le taureau par les cornes”. Ce sont ses termes. Appropriés, en l’espèce. Et de se rendre prochainement, nous annonce-t-il, dans un “campo” de la région de la Mancha pour l’affronter. L’animal : la filière viticole espagnole. Elle serait “manso” et pratiquerait un toreo d’esquive préjudiciable aux intérêts des viticulteurs du cru. Pour le sortir de sa “querencia” et le toréer à sa main, notre “quijote” audois lui tend la “muleta” d’une hausse des prix coordonnée profitable à tous. Une entente, quoi! Avec le risque de recevoir trois magistrales “piques” de l’Autorité de la Concurrence, et rentrer, tête basse, au toril. Qui ne l’avait averti de “bien prendre garde?”, et “que c’étaient des moulins à vent et que, pour s’y tromper, il fallait en avoir d’autres dans la tête?” (Cervantès)…

 

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire