Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Les Estivales 2016: cet art de vivre que l’on voudrait nous interdire…

Photo de "Les Estivales de Narbonne"

Photo de “Les Estivales de Narbonne”


Ne pas écrire un mot. «Prier» en silence. Ne pas en rajouter dans l’insupportable «pathos» qui inonde la presse, les réseaux sociaux, leurs “posts” et commentaires. Garder vivante  à l’esprit cette soirée dernière sur la promenade des Barques. Sa gaieté retenue, paisible, chaleureuse. Autour de notre table, des stands de producteurs locaux, de vins, de fruits et légumes, de biscuits et galettes, un ostréiculteur aussi. Des terrasses de bistrots, le long du cours, pleines et animés. Du monde, des sourires, du plaisir… La vie!  Et ce chanteur, et Ferré: « C’est extra, c’est extra… ». À nos côtés, un couple de Montauban. Des paroles spontanément échangées. Sur Gruissan, où ils résident, l’été, et Narbonne: son charme, sa beauté, ses vents, ses restos. Sur le vin de la cave de Ventenac, qu’ils ne connaissaient pas, et  les glaces au lait de brebis de “Audeline”, que nous connaissons. Des huîtres de Bouzigues, dans nos assiettes, comme l’an dernier. Des Landes, d’où viennent les jeunes gens, à l’autre bout de la table, et du prix du foncier, à Biarritz, qui exclu les ménages les plus modestes, comme dans le Tarn et Garonne – par la “faute” des anglais! De nos enfants, de leurs études, de leurs métiers, de la tramontane, qui vient de tomber – légèrement. De Denis et Martine, venus nous embrasser, de leur gentillesse… Et puis cette passante au sourire amical, et discret. Et cette petite anglaise – joyeuse – et son joli petit béret fuchsia. Ces jeunes filles aux robes courtes et aux épaules nues et bronzées… Et tant d’autres images et moments de cet art de vivre que l’on voudrait nous interdire. Sur lequel nous ne devons rien céder. Il est notre résistance aussi. Dans quel autre pays au monde le vit-on ainsi?

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Elle

    |

    Bravo ! La vie et rien d’autre !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :