Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Un bonheur de lecture, dans une boîte de “Livres comme l’air”…

 

IMG_1733

Habituel, et quotidien, tour de ville – grand! un peu plus d’une heure. Je traverse le jardin de la “Révolution” et m’arrête quelques instants devant la “boîte à livres” – une initiative lancée par Marie Aussilloux et reprise par la Ville: “Livres comme l’air”. Un rapide coup d’oeil, et, au milieu de rien, une “pépite”: Jean Pierre Verheggen: “Poète Bin Qu’oui Poète Bin Qu’non?” Sans défaut! Nette… À l’évidence jamais ouvert, le livre! Sa tranche en témoignait… Plus à présent. Ce n’est pas la première! Et merci à cet anonyme, s’il me lit, qui, avant-hier me fit tout aussi anonymement ce cadeau. Jean Pierre Verheggen donc, est un poète. Belge! L’Alphabet des lettres françaises de Belgique définit ainsi sa poésie :

« Sa poésie est avant tout une parodie de la poésie, une critique radicale de l’idéologie que véhicule ce genre et un pastiche burlesque de ses conventions. À partir de là, il développe dès 1968 le concept de réécriture et en applique les effets à des champs d’investigation plus larges, allant de la bande dessinée à la langue politique la plus stéréotypée, en passant par la perversion d’un langage par un autre, en l’occurrence du français classique et scolaire par son wallon maternel, sauvage et sexuel »

Dans “Poète Bin…”, édité en 2011, J.P Verheggen dénombre trente-six sortes de poètes: champêtres ou rodomonts, peuls ou auvergnats. Et parmi eux des alcoolos, mycologues… des kamikazes… Sans oublier des agités du buccal. J’ai choisi cette page 21, d’actualité, (extrait) par lui consacrée au “Poète avec vieille orthographe”

IMG_1735

Épatant, non? Un conseil: “lisez vite Jean Pierre Verheggen!”

Verheggen JPokRef

         

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio