Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. Régionales 2015: Saurel faiseur de président (e)!

Capture d’écran 2015-07-03 à 13.49.56

Le 30 juin, j’écrivais ceci, en conclusion d’un billet où je faisais l’analyse des conséquences, à gauche et à droite, d’une candidature de Philippe Saurel aux prochaines régionales de 2015: « En attendant un plus de lumières radicales, ce que l’on peut déjà dire est que cette nouvelle « offre » rebat les cartes du traditionnel jeu politique des régionales. Sa nouveauté, la personnalité de Philippe Saurel, ses succès politiques contre les partis traditionnels, le contexte national … correspondent en effet à une vraie demande de renouvellement politique. La probabilité qu’il fasse un « joli carton », en décembre, est donc très élevée. Et le PS, qui considérait cette grande région quasi acquise à sa tête de liste Carole Delga, doit aujourd’hui commencer à s’inquiéter. Très sérieusement! La victoire de Saurel contre son candidat officiel à Montpellier et ses succès aux cantonales sont encore dans toutes les têtes… » Aujourd’hui, je lis les résultats d’un sondage dans le Midi Libre qui confirme mon propos. 9% des intentions dans la grande région, dont 14% dans le seul Languedoc-Roussillon, alors qu’il n’a pas commencé sa campagne et que Carole Delga et le PS, dans un contexte politique national catastrophique, l’arpente dans tous les sens depuis des mois, mais ne décolle pas et plafonne à 23%. Clairement le PS n’est pas majoritaire à gauche, et rend, en toute hypothèse, son éventuelle présidence problématique. Si le PRG de monsieur Baylet rejoignait Philippe Saurel, ce que je pense, et si la coagulation des centres, de droite et de gauche, se réalisait sur son nom, comme à Montpellier, il serait en situation de « faire » la présidence de la future grande région. J’y vois aussi, dans ce scénario, une expérimentation grandeur nature de ce dont rêve un Manuel Valls: la constitution d’un grand parti démocrate. A-t-il tout fait pour dissuader Saurel de se lancer dans la course des régionales? Je ne le crois pas. Bien au contraire!

 

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Yannick Bénézech

    |

    Le moins que l’on puisse dire c’est que cette campagne des Régionales s’annonce passionnante. Si je partage votre analyse, deux points me semblent devoir être retenus. Certes un sondage, doit être pris pour ce qu’il est, surtout à 6 mois du premier tour des Régionales ; cependant, alors que quelques jours après l’annonce de sa candidature, que selon ses propres mots, il n’a pas de parti et qu’on le dit sans véritables troupes, être crédité de quelques 9 % d’intentions de vote au premier tour est un véritable tour de force ; surtout lorsque certains, au PS, m’affirment que P. Saurel n’a pas vraiment de soutien ou manque de notoriété en Midi-Pyrénées. J’en connais beaucoup qui rêveraient d’un tel score, score, il faut le préciser, qui, si on votait demain, permettrait à P. Saurel de se maintenir au second tour. Pour la petite histoire, j’aimerai bien connaître le résultat dans le département de l’Hérault !

    Second point incontournable et qui peut faire encore bouger les lignes : ce matin avait lieu le Conseil Fédéral du PS destiné à entériner la liste présentée par le Premier Secrétaire fédéral. Le moins que l’on puisse dire, c’et qu’elle est loin d’avoir fait l’unanimité : 55 voix pour, 27 contre, 9 absentions. Une liste alternative devrait être présentée aux militants qui devront donc choisir jeudi 9 juillet. Il y a mieux, je crois comme démarrage de campagne !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Bonsoir Yannick! Quand j’ai rédigé ce billet, je n’avais pas l’info sur les « secousses » du dernier conseil fédéral du 34 … Cela me semble une des conséquences, pas la première ni la dernière, de l’effet Saurel sur Montpellier, initialement… J’avais rédigé un billet, au tout début de ce processus, où je développais l’analyse selon laquelle, paradoxalement, Saurel, en pur, intellectuellement et politiquement, frêchiste, allait mettre fin au « système de domination » mis en place par Georges Frêche… Depuis, ce système, ne cesse, à travers de multiples soubresauts, d’agonir…

      Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Narbonne : Municipales2020 ! Où il est question du RN, de Nouveau Narbonne… et de LREM…

Narbonne : Municipales2020 ! Où il est question du RN, de Nouveau Narbonne… et de LREM…

      Après m'être intéressé au côté gauche sur l'échiquier politique local, et pour répondre aux questions d'un ami, comment se présente donc les forces en présence, du côté droit,[Lire la suite]
700 grandes entreprises mises en demeure par les investisseurs d’être plus transparentes sur leur rôle environnemental

700 grandes entreprises mises en demeure par les investisseurs d’être plus transparentes sur leur rô

  Très intéressant "papier" signé Ludovic Dupin, publié dans Novethic, qui démontre que, contrairement à ce qui est habituellement diffusé dans les médias, l'économie de marché, n'est pas,[Lire la suite]
Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :