Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne : il faudra bien un jour ranger les lames !

images

Bertrand Malquier doit éprouver  un sentiment d’injuste partialité  dans la manière dont je rapporte et commente certaines de ses positions publiques  . Je dois dire que jusqu’ici il ne m’en tient aucunement rigueur et qu’il se montre toujours d’une belle et constante courtoisie quand il nous arrive de nous croiser sur les Barques de Cité – que son « patron » trouve toujours aussi catastrophiques au point de les mettre, en août, paradoxalement, en « scène  » …

Je disais donc que Bertrand Malquier , qui est  intelligent, sa courtoisie en est l’évidente preuve, manque souvent, dans son expression publique en tout cas,  de mesure et d’esprit d’à propos . Je le faisais remarquer hier encore au propriétaire d’un salon de thé  après que j’aie lu dans l’Indépendant du jour, sous la signature de Xavier Coppi, que, s’il trouvait bonne la décision du Grand Narbonne de créer un dispositif d’aide à la création d’entreprises dans le quartier prioritaire de Saint-Jean-Saint-Pierre, il exigeait néanmoins que la Ville en assurât le « pilotage » politique et technique. Une exigence un tantinet baroque quand on sait, ou devrait savoir, qu’en la matière, comme tout ce qui relève de l’économie en général,  seule la Communauté d’Agglomération est compétente – au plan institutionnel évidemment. Mais peut-être faudrait-il  voir dans cette déclaration l’amorce voilée -on a le droit de rêver- d’un premier pas vers une coopération de fait qui ne dit pas encore ouvertement son nom. Car, comme le note encore Xavier Coppi dans son article, il faudra bien un jour « au nom de l’économie locale » ranger les lames et faire tomber enfin les masques … La Narbonnaise, en effet, ne peut pas se payer longtemps le luxe de tels « combats » d’ego alors que  sa situation économique et sociale est très dégradée . La raison comme l’intérêt de tous les acteurs du territoire commandent des comportements et des pratiques de coopération enfin débarrassées de tout sectarisme et … ressentiment.

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Dans la dernière édition de Radio Barques, sur Grand Sud FM, nous recevions, en invité, le maire de Narbonne, Didier Mouly. Pas de surprise au plan politique ! Il a toujours dit qu'il serait candidat[Lire la suite]
Les "lumières" indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Les "lumières" indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Jacques Molénat, qui vit et travaille à Montpellier, vient de nous livrer son dernier ouvrage : "Voyage indiscret chez les Francs-Maçons du Midi". Un milieu que cet ancien journaliste connaît bien[Lire la suite]
La presse ! Chronique d'une mort annoncée ?!

La presse ! Chronique d'une mort annoncée ?!

          Bernard Lecomte note dans son blog qu'aux Etats-Unis, sur les 3.143 comtés qui composent le territoire, plus de 2.000 n’ont plus de quotidien local,[Lire la suite]
Madame Delga nous offre un menu racoleur, lourd et indigeste…

Madame Delga nous offre un menu racoleur, lourd et indigeste…

      Il y a des jours où l’envie me prend d’envoyer à mes élus régionaux aux manettes de l’Occitanie une bien belle et bien grosse tarte aux pignons sur la tête (symbolique,[Lire la suite]
Le bal masqué des municipales à Narbonne sera aussi celui du Grand Narbonne…

Le bal masqué des municipales à Narbonne sera aussi celui du Grand Narbonne…

            Samedi, nous recevions à Radio Barques Édouard Rocher, le maire radical de Coursan, (en même temps de gauche et de droite, depuis la fusion du[Lire la suite]
Toussaint, la Fête des Morts ! Le sens perdu du sacré…

Toussaint, la Fête des Morts ! Le sens perdu du sacré…

Cimetière de Bages d'Aude @michelsanto Hier, comme chaque année à Toussaint, nous sommes allés au cimetière de Peyriac-de-Mer nous recueillir quelques instants sur la tombe de la grand-mère patern[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :