Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. La guerre du sexe aura-t-elle lieu!

    au-parc-des-expositions-de-14-heures-a-1-heure-du-matin_545284_516x343      

Étonnamment, l’ouverture, si j’ose dire, d’Éropolis, dans ma provinciale petite cité audoise, bien sage habituellement pourtant, du moins je le croyais naïvement jusqu’ici, coïncide avec le retour des martinets. L’an dernier, c’était le Lundi de Pâques qu’ils criaient dans un ciel Narbonnais sombre et bas. Les martinets, les oiseaux, pas d’autochtones  érotomanes excités par des volées de petits fouets. Toujours est-il que, dans ce salon printanier, sont proposées,  par des hôtesses  bien carrossées, de puissantes montées de sève. À la carte, dans  des chambres aux fantasmes “avec une ou deux filles , avec ou sans sextoy”, nous dit-on. Tout cela mêlé au  Parc des Expositions, évidemment! J’imagine d’ici Jacques Bascou, le propriétaire des lieux, en maître des cérémonies tout de cuir vêtu , une paire de ciseau dans une main, un fouet dans l’autre, l’inaugurer cette foire du sexe; j’entends aussi ses “rugissements” de plaisir à présenter ce nouveau concept de Narbonne-Sexopole comme l’indiscutable preuve de l’attractivité de Narbonne et de la (les!) Narbonnaise (s!).  Pendant ce temps d’intense dépense d’énergie libidineuse, Didier Mouly, chut, chut! jaloux, très ! intrigue et serait prêt  à “se déshabiller” m’apprend la rumeur publique, mesquine et sans doute intéressée , pour récupérer, aux forceps, le traditionnel “salon du mariage”, afin de l’installer chez lui, si je puis dire,  au Palais du Travail. Un site, austère et froid, sans chambres, cabines, sextoy ni martinets… Quoique! Sait-on jamais…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (13)

  • Avatar

    Julès

    |

    On ne sait plus à quels seins se vouer !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Saint Thomas peut-être, Jean Claude!

      Reply

  • Avatar

    Bernard-Mery de Vargas

    |

    hum, la petite brune de droite me donnerait bien envie d’aller y faire un tour… pour le reste, il me semble que c’est moins le maire de Narbonne que l’organisateur du Salon du Mariage qui explore la piste du Palais du Travail. Et il n’est pas le seul. Les organisateurs du Salon de l’Auto (occasion) ont acté, crois-je, son déplacement sur… les Barques, en extérieur.
    Dans les 2 cas la raison en est le coût prohibitif de location du Parc des Expositions dont les nouveau tarifs, me dit-on, on explosés.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Les dessous de cette affaire me semblent forts douteux Bernard!

      Reply

  • Avatar

    Braem Bernard

    |

    En forme, et avec des argument de formes, Michel ce matin…

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Je n’ai pas pu résister à la tentation, Bernard!

      Reply

  • Avatar

    raynal

    |

    ”Cachez ces seins que je ne saurais voir ”….On va interdire Narbonne aux moins de dix huit ans…..?

    Reply

  • Avatar

    DILOY REY franck

    |

    Une visite dans ce beau salon par pure curiosité et non par perversité comme certains peuvent penser.et pour preuve.
    Ce n’est pas parce que l’on visite une grande bibliothèque que l’on est un grand écrivain!!

    Reply

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Merci Michel pour ce billet qui fait surtout réagir les vieux, sans doute pour leur rappeler quelques souvenirs . Je crois que pour ces nostalgiques de sensations à jamais perdues cette manifestation pourrait être baptisée “Erectopolis” , qui sait un miracle est si vite arrivé …. Enfin il me semble qu’il y a plus sérieux à faire à Narbonne .

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ce matin, j’avais l’esprit facétieux Alphonse! Mais sous l’ironie se cache quelques petites vérités. Je ne les dévoilerai pas. Au lecteur de soulever la “jupe” …

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite,  je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite, je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

      C’était Samedi. Après une petite station devant l’admirable vitrine de Brice Sarda, je reprenais ma «course» quotidienne et remontais vivement vers la place du Forum. U[Lire la suite]
Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :