Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne : les cafés narbonnais vus à travers la caméra de Jean Eustache .

images                   Une ambiance que ceux et celles de ma génération ont bien connue…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • Avatar

    elle

    |

    Quel superbe cadeau. Merci pour ce Narbonne que je n’ai pas connu. Les cafés étaient beaucoup plus fréquentés qu’aujourd’hui. J’ignorais que cet acteur (jp léaud ou Léautaud) avait joué dans un film se déroulant à Narbonne. Je vais tenter de le trouver.

    Elle

    Reply

  • Avatar

    Philippe Cazal

    |

    Super !
    Rediffuser les films de Jean Eustache, ce serait une idée à souffler aux gérants des salles narbonnaises.
    Cordialement
    Philippe Cazal

    Reply

  • Avatar

    coupeaux

    |

    bonjour super video de l’époque, quel souvenirs ,mais aussi revoir le film de jean eustache

    Reply

  • Avatar

    Mejicano

    |

    Une belle page du Narbonne de ma jeunesse, d’autant que j’ai connu personnellement Jean Eustache. Pétri de talent et atteint du mal de vivre… Merci !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Pour votre info, je viens de mettre en ligne un billet sur sa maison natale et la “place des quatre fontaines”. Bien cordialement…

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :