Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Les Halles et la « Mairie » se prennent par les cheveux!

UnknownJeudi, comme tous les jeudis et dimanches, jours de marché, il y avait du monde sur les Barques et dans les Halles. Le Ciel, sans nuages ou si peu était bleu et l’air doux. Celui du président des mêmes Halles, à l’inverse, était renfrogné.Les clients et les badauds ne manquaient pourtant pas. Des enfants y étaient aussi, nombreux, ils y mangeaient des oeufs brouillés sous le regard bienveillant de Stéphane tentant désespérément de savoir auprès d’eux qui de la poule ou de l’oeuf… C’est Jean Luc qui m’a éclairé sur le pourquoi de ce mauvais poil présidentiel. Il venait d’être pris à contre poil justement par un ancien (?) coiffeur présentement adjoint au maire en charge de commerçants. Un coupeur de cheveux en quatre qui lui a interdit de s’installer sur le parvis des Halles pour y animer sa « Semaine du Goût ». Autant dire qu’il ne l’a pas digéré cette « patate » survenue comme un cheveu sur la soupe. Une missive est donc partie, direction le palais, pour se plaindre de ce coiffeur (ex?) au poil et à l’allure raides.  Un poil d’urbanité  lui manque, assurément…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Jean Pierre VIALLE

    |

    Une mairie qui coupe les cheveux en quatre, qui préfère voir le parvis des halles chauves comme un œuf, et qui un jour peut être finira de nous tondre, en nous laissant à poil, une main devant et une derrière

    Reply

  • Leboeuf

    |

    « comme tous les jeudi et dimanche »
    Et les accords ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

                  Pendant que les médias et la classe politique en "font des tonnes" sur la pseudo affaire d'État Benalla, paraît [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :