Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Médiathèque: cacophonie en sous-sol!

   

mediatheque


Ce stationnement gratuit d’une durée de 1 heure dans le parc à voitures de la Médiathèque, Michel Moynier, maire de Narbonne, l’avait institué et conservé quand il était, dans le même temps, président de la Communauté d’Agglomération, gestionnaire de l’équipement culturel Médiathèque. Jacques Bascou, son successeur, de gauche, à la mairie et à l’Agglo, a maintenu cette répartition des rôles et des financements, à la satisfaction générale des abonnés narbonnais.

Le temps passant, je pensais que cette mesure faisait consensus, jusqu’à ce que j’apprenne, par la voie d’une affichette placée sur un comptoir de cet établissement, que Didier Mouly, le maire actuel, venait d’y mettre fin, sans préavis ni concertation avec le Grand Narbonne. L’enjeu financier 15 000 €! 15 000 € qui mettraient donc en péril le budget de la Ville? Ridicule! Serait-ce alors pour une question de principe, car il reviendrait à « l’Agglo » de financer seule cette incitation à la fréquentation de son propre  outil culturel? Pas sûr!  Si les grands équipements de ce genre relèvent bien de la compétence de l’intercommunalité, la politique culturelle, elle, est une compétence partagée aux frontières floues, sans tuteur ni chef de file. Exemples: l’Aspirateur et ses expos, celles du FRAC au musée, les concerts sur les Barques, Sportfolio, etc… sont de compétence de la commune et financés par elle. Mais, admettons que la question se pose. Pourquoi, donc, cette décision aussi brutale envers ses usagers qu’inélégante et sans concertation envers le Grand Narbonne, sinon pour cultiver – et jusqu’à quand! – une opposition sans concessions à son Président. Une politique du ressentiment dont les principales « victimes » sont, en l’occurrence, d’innocents et paisibles usagers attachés à la culture en général et aux livres en particulier. Tout cela pour 15 000 € par an. L’arène politique narbonnaise ressemble parfois à une cour d’école… primaire. La longueur du pipi y serait l’étalon, si je puis dire, de la puissance…

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

        C’est un café à l'ancienne en plein coeur du village. Son intérieur est celui d’un bateau. Sobre. Comme ceux qui naviguent au loin. Sa terrasse, à angle droit, s’[Lire la suite]
Des "corbeaux", des amis et des hommes !

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

        Notes : 1) Affaire" de Rugy. Vérifié dans ma vie professionnelle : on n’a pas d’amis en politique. Conséquemment la sagesse commande de ne jamais inviter à d[Lire la suite]
Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

            En attendant la nomination de monsieur Edwy Plenel à la tête du ministère de La Vertu Publique, il serait judicieux de ne plus en nommer d[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

      Je mettais mon dernier billet en ligne – hier soir très tard – que le service abonnement de l’Indépendant me signalait la parution de l’édition du lendemain avec cette  éni[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

        Fin de l’insupportable attente. Sur la Place du Forum  (évidemment !) le voile a été enfin levé sur cet énigmatique code romain XXI placardé par les « marcheurs loc[Lire la suite]
La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

    Monsieur Daraud sera donc la tête de liste du Rassemblement Bleu Marine à Narbonne, lors des prochaines élections municipales. Comme dirait mon voisin, fin psychologue : « il a u[Lire la suite]
  
2006-2016 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio