Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Non! le Qatar n’a pas l’intention d’investir dans le RCNM (suite)

Hier, après que j’aie publié un nouveau billet sur le pseudo Fonds du Qatar qui prendrait des parts dans le capital du RCNM, j’ai pris connaissance, alerté par un tweet de Frédéric Bernes sur mon compte, d’un article (1) publié par ce dernier dans l’Équipe (édition abonné) fort instructif. Extraits:

Un jour viendra où Jihad Manai devra retourner ses cartes. Pour le moment, il faut se contenter de sa parole. Samedi matin, par téléphone et sous numéro masqué, l’homme, patron du Qatar Investment Fund, a une révélation à faire : «Je peux vous annoncer que Rocky (Elsom, actionnaire à 95 % du Racing club de Narbonne, 7e de Pro D 2) et moi-même avons trouvé un accord pour unir nos forces. Je vais entrer au capital du Racing.» Depuis, «l’information”  a été relayée un peu partout, mais trois jours plus tard, aucune confirmation n’est venue consolider les dires de Manai. Au club comme à la mairie, c’est silence radio. Nous n’avons pas non plus vu passer un communiqué de presse officiel de l’acheteur. «C’est normal, assure Jihad Manai.

Comme je vous l’ai déjà dit, nous allons organiser une conférence de presse le 16 ou le 17 décembre. Nous officialiserons les choses à ce moment-là. En attendant, je vous demande de faire preuve de patience. Aujourd’hui, nous sommes dans une phase administrative et il faut laisser nos avocats travailler. Nous devons aussi voir la mairie.» Tout repose donc sur la parole d’un seul homme, ou plutôt d’un homme seul. Ceux qui ont participé de près ou de loin aux négociations n’ont vu de ce fonds qatarien que le visage de Jihad Manai, cinquante-six ans. « Ce n’est pas du tout l’usage, nous explique-t-on chez QSI, propriétaire qatarien du PSG football et handball. Nous, quand on négocie une affaire, on vient avec un bataillon d’avocats. Cette histoire est très bizarre. Le Moyen-Orient n’a aucune culture du rugby. Acheter le Racing 92 ou le Stade Français, ça aurait du sens, parce que c’est Paris. Mais Narbonne… En plus, il n’y a qu’un seul acteur qatarien qui achète du sport et c’est QSI. Nous, on ne voit pas du tout qui est ce monsieur. » Pourtant, Jihad Manai, que l’on voit sur son compte Facebook en photo à la Maison-Blanche en compagnie de Bill Clinton, prétend ou a prétendu, d’après certaines personnes, connaître Nasser al-Khelaïfi, président du PSG.« C’est faux, objecte une source chez QSI. J’ai l’impression que ce monsieur est un beau parleur et qu’il a embobiné pas mal de monde. Peut-être a-t-il donné des cartes de ­visite bidon… On a eu par le passé, en Angleterre ou en Sicile, des histoires invraisemblables de types se prétendant de QSI. » Manai n’a jamais soutenu qu’il travaillait pour QSI, comme il n’a jamais donné non plus la moindre carte de visite à ses interlocuteurs. «S’il disparaissait demain, il n’y aurait aucune trace de son passage », note un proche du club, qui se demande à qui il a vraiment affaire. « Est-ce que je vous ai dit que je connaissais Nasser ? interroge Jihad Manai. Non, je ne l’ai jamais dit. Mais je serais très heureux de faire sa connaissance. Et lui aussi. Écoutez, je ne suis pas qatarien, je suis français. Je ne suis pas QSI mais pourquoi faudrait-il impérativement en être pour investir dans le sport ? Les fonds privés n’ont pas le droit ? Je préside cinq fonds privés, installés à Doha, et l’un d’entre eux va s’engager avec Narbonne.»…

Une rectification cependant. Ce monsieur n’est pas le patron de Qatar Investment Fund, comme indiqué en début de cet article. Il suffit d’aller sur ce site ( vide, et cela signalé depuis des semaines ici même), et chercher Jihad Manaï. Voici le résultat:

Capture d’écran 2015-12-09 à 08.49.04

(1)  Lien vers l’article de Frédéric Berneshttp://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Narbonne-et-son-mysterieux-investisseur/61037

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier  "tango" de Monsieur Daraud !

Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier "tango" de Monsieur Daraud !

  Narbonne. Hôtel de ville.  Jean François Daraud est la tête de file du Rassemblement National aux élections municipales. Loin du profil moyen des candidats de ce parti, le personnage bro[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio