Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Non! tout n’est pas permis en politique…

guide-de-lhomme

Le dire tout net: “Non! tout n’est pas permis en politique”. Notamment attenter à la dignité de personnes. J’ai fait part de ce souci, dans un récent billet, à propos d’un “placard” de “Nouveau Narbonne”, et me vois, hélas, contraint de le réitérer aujourd’hui, à la suite d’un communiqué de “J’aime Narbonne” concernant le règlement judiciaire, et privé, entre deux jeunes personnalités politiques de droite, longtemps très amis. On peut penser tout ce que l’on voudra de monsieur César, mais suggérer, ainsi qu’il est fait, que cette condamnation mettrait en danger la jeunesse, qui fait partie de sa délégation d’adjoint au maire de Narbonne, est, je pèse mes mots, déshonorant. Le “pavé” de l’Indépendant, n’étant pas, lui non, plus exempt de reproches… “Le style est l’homme même”; et le combat politique, notamment de proximité, gagnerait à se nourrir de cette pensée. Est ce vraiment trop demander, à nos “acteurs” de la scène narbonnaise, que de faire preuve d’un peu plus d’intelligence, dans le conflit, et d’attention à la dignité des personnes?…


Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Elle

    |

    C’est bien de le dire, vous dont la voix porte dans cette ville. Les socialistes représentent une majorité dans cette ville et il est de plus en plus difficile de se reconnaître dans ces règlements de compte de bas étage. (même si facebook nous offre maintenant des dislike !!) Je me demande si ce billet sera relayée sur la page de j’aime Narbonne ?!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :