Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. RCNM : Le beau “carton” de Rocky Elsom!

Stupéfait, abasourdi par cette manchette de l’Indépendant, hier:

Capture d’écran 2015-12-03 à 08.43.24

“Mis en cause”! Comme si Rocky Elsom accusait André Maratuech de quoi que ce soit. Alors qu’il se contentait, dans son communiqué, de rappeler les “engagements” de ce dernier sur le budget “sponsoring” , tout en précisant qu’il avait, de son côté, comme convenu, engagé (1) le propre fils de monsieur Ysern… Monsieur Ysern qui , par retour, et de revers, si je puis dire, pour lui montrer toute sa gratitude, lui envoie, avant Noël, de faux qataris, mais de vrais investisseurs domiciliés sur l’île de Man, pour lui acheter un club dont il n’est pas vendeur. Et comme si tout cela n’était pas suffisant pour démontrer la “loyauté” de la partie “narbonnaise, voilà qui nous était donné à lire, hier, pour en accréditer le bien fondé, l’élégance et toute sa beauté, ceci:

Capture d’écran 2015-12-03 à 08.45.16

“j’ai transmis une liste de plus de 100 entreprises…” !!! Et pourquoi pas une lettre-type renvoyant le patron du RCNM au service “Entreprises” de la CCI, tant qu’on y est… On rêve! Quant à l’accueil, voudrait-on dire que le salon aménagé par la Ville de Narbonne dédié aux seuls sponsors du RCNM, et sa gestion personnalisée par messieurs Malquier et Delpoux dans un “ambiance cosy”, à l’anglaise, ne suffisaient pas, que l’on ne s’y prendrait pas autrement. Et puis, ce matin, après que j’eus rédigé les premières lignes de ce billet, arriva dans ma boîte de réception ce  communiqué de Rocky Elsom. Une réponse à l’australienne: franche, directe, sans fioriture:

Capture d’écran 2015-12-03 à 09.43.20

Et comment dire: un beau “carton!”. Sur le cul, la partie “narbo-narbonnaise”. Il est quand même bon, cet Elsom! Taiseux, mais bon… Cela dit, j’attends de voir le contrat en question, et son montant… Un mot enfin, un seul, sur la couverture médiatique de cette affaire. Rien! Pas de mise en perspective, ni d’analyse sur ses enjeux politico-sportifs… Rien!

Lire aussi: Chronique de Narbonne. RCNM: J’ai même entendu mon chien miauler, en cliquant sur (ici)

(1) Engagé, salarié, mis à disposition?

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Quentin Laurent

    |

    Monsieur Santo,

    Le dernier article que vous indiquez est une pure blague. D’où une société étrangère se base-t-elle sur une vidéo d’Halloween pour investir dans un club étranger de seconde division. En ce qui concerne le service commercial de Rocky Elsom, il n’y a que Lei Tomiki qui l’assiste, nous sommes la plus petite administration du Rugby Professionnel. Quand vous indiquez que l’article est “franc, direct et sans fioriture” alors que c’est le vide le plus total sans aucune précision, Rocky Elsom prend le public pour des imbéciles sur les deux points que j’évoque au dessus. Il faut je crois prendre le même recul que vous avez pu le faire avec le projet présenté par Gilbert Ysern.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ah bon! Tenez, sur la seule entreprise citée pour ce sponsoring voici son site. http://www.pumptechnology.co.uk/# Tout y est! y compris son sponsoring avec London Irish! Alors que de l’autre côté franchement… mais vous avez dû lire mes billets précédents… Quant au commercial comme vous dites, pour le sponsoring local ou régional, vous pensez vraiment qu’il faut recruter du personnel pour convaincre nos entreprises d’acheter de l’espace médiatique? La réponse d’André est désolante… C’est elle surtout qui a motivé mon billet d’humeur. Si j’en crois le compteur de mon blog, il s’affole en ce moment, de très nombreux narbonnais partage mon sentiment… Mais attendons, vous avez raison sur ce point, que cette annonce de Elsom, prenne un tour concret… On devrait être en savoir plus assez vite. Bien à vous!

      Reply

  • Avatar

    dd11

    |

    C ‘ est quand même bizarre c’est au moment ou l’on parle d’un repreneur que sort un sponsor
    anglais connu c’est vrais mais je reste dubitatif .
    pour les commerciaux je rappelle que l’on peut avoir des agents payé a la commission
    j’espère que ce n’est pas juste un écran de fumée
    amicalement

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :