Contre-Regards

par Michel SANTO

COP21! Après Paris-Plage, une forêt de sapins sur les berges de la Seine…

Sapin de Noël

Sapin de Noël

Après le sable de Paris-Plage (1) , les arbres de Paris-Sapins. Les berges de Seine accueillent en effet une forêt de sapins, du 5 au 27 décembre 2015. D’une hauteur variant de 2 à 6 mètres de haut, les plus vieux ayant une vingtaine d’années d’âge, ces sapins ont été tronçonnés dans le Morvan et  transportés par péniche, pour, selon la Gazette de Paris: “ ravir petits et grands pour une balade merveilleuse sur les berges de Seine !” Comment dire, on se fout de qui? Est-ce ainsi que les arbres vivent, dirait le poète. Et pourquoi pas, l’an prochain, installer une communauté d’Inuits, un petit troupeau de rennes et une colonie de phoques sur le parvis de l’hôtel de ville… Le ridicule et l’hypocrisie de toute une époque. La nôtre… En pleine COP21!

(1) En attendant, les sages de la cour des comptes voient rouge et soulèvent de nombreuses irrégularités concernant l’organisation de cet événement annuel. L’édition 2013 aurait coûté 4,8 millions d’euros, soit trois fois plus que la somme annoncée par la mairie de Paris.

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas Sainte Cluque

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas

  Narbonne. Hôtel de ville.  Bertrand Malquier accuse Nicolas Sainte Cluque de plagiat, le second prétendant le contraire. Le sujet de la polémique étant « l’aménagement des berges de la Ro[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio