Contre-Regards

par Michel SANTO

De Libération faire table rase ?!

De Libération faire table rase ?!

"Faire de la politique, à droite, c’est distribuer des prébendes et des dividendes ; faire de la politique à gauche, c’est se réclamer de principes, d’une culture, d’une histoire, d’une éthique, d’un camp, et de les assumer." Et les assumer , nous dit Marcelle, dont le journal est à la rue et bientôt à la casse, ce serait lui remplir la caisse. Trois mois qu’il attend Godot et qu’il tend sa sébile, en nous demandant si ça nous « choquerait vraiment que l’Etat mette son nez dans nos affaires ».  Il y est pourtant déjà et les principes journalistiques de monsieur Marcelle commandent qu’il en sorte au plus vite. Libération meurt de son manichéisme idéologique et moral, vive Libé ! et que Marcelle nous fiche enfin la paix !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • pibouleau

    |

    L’une des erreurs de Libé : il a oublié qu’il était de gauche. Pas la gauche de gouvernement : LA GAUCHE. Libé agonise,certes, mais ne se meurt pas pour autant. Que Libé redevienne ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : un quotidien populaire. Gloser sur la gauche morale n’empêche pas cette dernière d’incarner l’humanisme face au dieu fric. Que la gauche caviar regagne ses placards dorés et que la gauche populaire s’exprime. Tel est mon propos du coeur

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]