Contre-Regards

par Michel SANTO

De Ménard et d’une certaine forme « d’obscénité » médiatique… | Contre-Regard.com

Capture d'écran 2016-09-06 11.38.20


Ça continue! jusqu’à l’écoeurement !  Robert Ménard, l’inénarrable maire de Béziers était invité ce lundi 5 septembre à la matinale de LCI. À cette occasion, comme en d’autres précédentes, l’élu d’extrême droite s’est notamment plaint de la proportion d’élèves de confession musulmane à Béziers. Mais ce n’est pas tout !  La journaliste de service voulait entrer dans le panthéon des « résistantes au fascisme de moins en moins rampant qui nous menace » et cette « banalité » ménardienne ne pouvait évidemment pas la satisfaire.

Il lui fallait donc du plus lourd, du plus bas… pour créer l’évènement, le buzz.  La journaliste Audrey Crespo-Mara lui demande alors si “être français, c’est être blanc” . Et l’élu biterrois ravi de la perche ainsi tendue d’acquiescer :

“Être français, c’est aussi, comme le disait le général de Gaulle, être européen, blanc et catholique.”

Objectif atteint par les deux complices : invasion virale dans l’univers médiatique et des réseaux sociaux et indignation généralisée : racisme, fascisme… Après avoir cependant fait sauter le « aussi » pour produire un incontestable et performant slogan ;  et  faire ainsi l’agenda politique du moment.

Ce qui scandaleux et grave, dans cette affaire, comme dans tant d’autres, au risque de choquer, c’est moins la petite phrase de Ménard – dont je n’ai pas besoin de rappeler ici que je me situe à des années-lumières de ses options politico-idéologiques – que ce mode opératoire journalistique.

Un mode opératoire qui devient la norme et produit et généralise une hystérie collective qui conduit  à insulter  ceux qui pensent, par exemple dans ce cas d’espèce, qu’être français, c’est AUSSI (je souligne) être blanc, européen et catholique… De les présenter implicitement « pour de sinistres  cons ; des salauds à enfermer dans des camps de rééducation  et à qui il faudrait, à tout le moins, retirer le droit de vote ! »

Et ne parlons même pas de l’ignorance crasse de ces « producteurs » de ce genre d’infos qui ignorent la situation de « quasi détresse » dans laquelle se trouve les habitants de Béziers – qui majoritairement soutiennent R.Ménard –  et qui ne veulent rien voir de la réalité sociale et politique dans laquelle ils se trouvent.

Le problème, quand même, est que cette « morale » journalistique de tartuffes, plus personne, à l’exclusion de ceux qui l’instrumentalisent sur un plan politique, n’en est dupe. Ménard et cette dame qui l’interrogeait n’étant que les deux faces d’un même miroir dans lequel seuls comptent:  cliver, accroître les tensions, faire du buzz et de l’audience ; abrutir pour tout dire… Et se taire sur l’essentiel!

Ménard en effet devient communicable si on l’abstrait de la situation dans laquelle il se trouve. « Plus on lui donne d’importance, plus on minimise ce qui l’entoure… ; car ce qu’on lui attribue découle de l’essence même de ce monde » (Il se trouve que je lis en ce moment Imre Kertész (Le refus), et que je viens de surligner ce passage dans ma Kindle : emplacement 742). Et Ménard est utile ajouterais-je, car évidemment, de ce monde là on ne veut pas en débattre sérieusement. Pour son plus grand profit et celui de ses amis…

 

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Eric Douet

    |

    Quatre noms de politiques me viennent à l’esprit, parmi tant d’autres. Blum, Mendès-France, Rocard, Jospin, sans nul doute quatre blancs européens mais pas cathos… Pas cathos ! Et pourtant ce furent des bons français (pas à la Maurice Chevalier).

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

        Notes : 1) Affaire" de Rugy. Vérifié dans ma vie professionnelle : on n’a pas d’amis en politique. Conséquemment la sagesse commande de ne jamais inviter à d[Lire la suite]
Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

            En attendant la nomination de monsieur Edwy Plenel à la tête du ministère de La Vertu Publique, il serait judicieux de ne plus en nommer d[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

      Je mettais mon dernier billet en ligne – hier soir très tard – que le service abonnement de l’Indépendant me signalait la parution de l’édition du lendemain avec cette  éni[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

        Fin de l’insupportable attente. Sur la Place du Forum  (évidemment !) le voile a été enfin levé sur cet énigmatique code romain XXI placardé par les « marcheurs loc[Lire la suite]
La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

    Monsieur Daraud sera donc la tête de liste du Rassemblement Bleu Marine à Narbonne, lors des prochaines élections municipales. Comme dirait mon voisin, fin psychologue : « il a u[Lire la suite]
"Guerre" contre le climat ! le maire de Bize, notamment, face au PDG de Total, seulement !?…

"Guerre" contre le climat ! le maire de Bize, notamment, face au PDG de Total, seulement !?…

    Ce titre dans l'Indépendant : "Alain Fabre, le maire de Bize, face au PDG de Total". Pour quels motifs ? C'est le plus gros émetteur de gaz de France et avec 13 autres de ses collègue[Lire la suite]
  
2006-2016 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :