Contre-Regards

par Michel SANTO

Didier Mouly votera PS et dansera avec Marie-Hélène Fabre aux législatives de juin !..

le-sous-prefet-beatrice-obara-le-maire-didier-mouly-le_814662_516x343

Photo Ph Leblanc. L’indépendant du 24 septembre 2016

 
 

Résumons ! Didier Mouly, qui soutient Ménard à Béziers et gouverne avec la droite à Narbonne, « tracte » aujourd’hui, publiquement, pour la candidate investie par le PS, M.Hélène Fabre, sur la circonscription de la narbonnaise. Une sortante menacée d’être sortie en juin prochain, et qui se réjouit de cet appui politique aussi surprenant – pas pour tout le monde cependant ! – que très compromettant.

Recevoir et accepter ce genre d’adoubement, c’est, me semble-t-il, perdre à la fois son crédit personnel et entâcher sérieusement celui de ses propres amis politiques. Demain, en campagne, elle ira expliquer tout le mal qu’elle pense d’un maire flirtant avec un fidèle de Marine le Pen, quand lui-même et ses élus combattent au quotidien la majorité socialiste à l’Assemblée et ce quinquennat finissant. Placer aussi Nicolas Sainte Cluque et ses colistiers d’opposition au conseil municipal dans la situation d’alliés objectifs de Mouly, n’est pas non plus le moindre des paradoxes de ce couple improbable. Mais quelle est la raison de ce positionnement de Didier Mouly ? Elle est simple et triviale : tout faire pour que Michel Py, le maire LR de Leucate, ne soit pas élu aux législatives de juin prochain. Point ! Tout, sauf ce dernier ; et peu importe qui sera élu, est sa feuille de route. Et voilà que pour se faire il arrache sans états d’âme son masque de maire “apolitique” gouvernant avec des adjoints fidèles de François Fillon pour promouvoir celle qui défendra un label et une politique étiquetée PS. Tout en interdisant aux membres de son conseil de soutenir quiconque, et principalement Py, à droite. De la petite politique politicienne sur fond de ressentiment personnel – battue aux cantonales, pas d’investiture aux régionales… Le message politique adressé au PS est clair : “foutez moi la paix sur Narbonne et je vous débarrasse des “LR” aux législatives et aux sénatoriales”. Le même deal que son père avait passé avec Raymond Courrière ! Sauf que l’histoire ne se reproduit jamais de la même manière, ou alors sous la forme d’une farce. On y est avec le couple Fabre-Mouly,  langoureusement unis tous deux dans cette invraisemblable valse musette politicienne… Et disqualifiés tout autant dans chacun de leur camp !

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (11)

  • Avatar

    Philippe FAYETON

    |

    décidément, je ne regrette pas d’être venu m’installer à Narbonne !
    le spectacle est étonnant.

    Reply

  • Avatar

    Le Maître G.

    |

    La tramontane a soufflé fort ces derniers temps et ça retourne les cerveaux.
    Faudra t il rebaptiser Narbonne Clochemerle? !
    Plutôt en rire si ce n’était l’avenir d’une ville qui est quand même en jeu, mais quel avenir avec les batailles d’égos surdimensionnés ?
    Dernière remarque les socialos sont tellement à la ramasse qu’ils acceptent tout …même l’impossible.

    Reply

  • Avatar

    coupeaux

    |

    bonjour – les Narbonnais , quelle soupe la politique de Narbonne , pour les interets on ferai n’importe quoi bonne journee

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Quand venez vous manger la nôtre Gérard ?

      Reply

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Après l’infantilisme voici venu le temps de l’indignité .Comment des individus normaux pourraient agir de la sorte ? J’ai mal pour ma ville et ressent même une certaine amertume de n’avoir su éclairer les Narbonnais de ce que très tôt j’ai compris. Tout ceci est lamentable Michel, merci de le dénoncer. Mais que faire ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      La solution, avant la fin de son mandat, ne peut venir que de l’intérieur de sa majorité…

      Reply

      • Avatar

        Spacegirl

        |

        Totalement ! Un sursaut sinon 2020 ce sera le mur… Car MHF ne soutiendra jamais sa réélection !

        Reply

  • Avatar

    Laurent Rouquette

    |

    Merci L’Indep’

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      L’article de l’Indépendant est en lien Laurent, et c’est bien normal que de citer ce qui a déjà été publié…

      Reply

  • Avatar

    Spacegirl

    |

    Excellent papier (comme tjs)… Cette rancoeur sans nom et l’ambition dont fait preuve Mouly depuis son accession à la Mairie (dont il avait dit à l’époque que c’était le SEUL poste qui l’intéressait) détruiront tout ce que la Droite essaye d’apporter au département qui s’enlise depuis tant d’années dans la pauvreté, le chômage, le néant le plus total ! Abandonné de tous !

    Reply

  • Avatar

    Fred

    |

    Et dans 1 mois tout ce beau monde (ou presque) sera derrière Macron. Dutronc avait raison.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :