Contre-Regards

par Michel SANTO

Édouard et Jean-Luc, après le souper !

Face à Jean-Luc Mélenchon, c’était le moment le plus attendu de ce « grand oral » d’Édouard Philippe sur France 2″. Mais à la grande surprise (grande, mais mauvaise !) des commentateurs qui font le buzz, il aura été finalement plus apaisé qu’annoncé… par les mêmes. Chacun est en effet resté sur son registre et le ton était plutôt respectueux (ah ! ah !). Et pour cause, cette mise en scène médiatique était aussi un moment d’une stratégie politique et d’image commune aux deux “parties”. Pour le premier ministre d’Emmanuel Macron, l’objectif, simple, était d’installer dans l’opinion l’idée que JLM est son seul interlocuteur d’opposition à gauche (et de maintenir ainsi  “la tête du PS sous l’eau”)  pour en retour  s’attirer la sympathie et le soutien de la droite et de la gauche modérée ( centriste et libérale) sur son programme et ses mesures. Itou pour le patron de La France Insoumise, qui espère, lui, grapiller du côté de la droite populiste et souverainiste. Je ne dis évidemment pas que leur posture a été négociée par leur “chef de com” respectif avant “l’émission politique” ! À ce niveau il n’est pas besoin en effet de palabres en coulisses pour comprendre ce qu’est leur intérêt politique commun : pour JLM construire durablement une force politique sur les décombres du PS, pour Édouard Philippe, parier  sur JLM pour éloigner du pouvoir une gauche social-démocrate sous hégémonie du PS ; et d’en tirer un certain nombre de conséquences (de ton et de mesure, en l’occurrence, hier soir). De ce point de vue, les deux acteurs ont parfaitement tenu leur rôle… et le spectacle fut quasiment sans faute…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio