Contre-Regards

par Michel SANTO

Et revoilà le marronnier du vote obligatoire : un détournement de responsabilité ! Contre-Regard.com

1767664088_b975327974z-1_20150419081626_000_g1b4buj7o-1-0


Gisèle Jourda est sénatrice Ps de l »Aude. Soucieuse de lutter contre l’abstention elle veut rendre obligatoire le droit de vote.  Pour ce faire, elle propose d’ajouter trois amendements  au projet de loi « Égalité & Citoyenneté ». Amendements qui, s’ils étaient votés et appliqués à partir de janvier 2018, auraient pour conséquences, pour le citoyen qui ne se présenterait pas à plusieurs reprises aux divers votes, un rappel à la loi d’abord, puis son envoi dans un « stage de citoyenneté »,  le paiement d’une amende, ensuite et, pour finir, sa radiation des listes électorales pour dix ans.Radiation qui, au terme de ce processus punitif, ferait de nos abstentionnistes par choix des abstentionnistes contraints. Cherchez l’erreur ! Ainsi, pour cette élue, sans doute sourcilleuse gardienne de la démocratie représentative et des libertés publiques, la solution serait de supprimer cette liberté que me donne le droit d’entrer ou pas dans un isoloir pour y déposer un bulletin de vote. « Votre liberté m’est à ce point précieuse, que je vais vous obliger à l’exercer, au risque, si vous n’obtempérez pas à ce commandement démocratique d’être traité comme un vulgaire délinquant ». Deuxième paradoxe ! Et puis surtout, comme le note justement Paul Alliès, notre sentinelle des vertus républicaines – elle n’est pas la seule : ce marronnier fleurit à la veille de chaque élection, en effet – semble, ou fait semblant d’ignorer les enseignements des recherches devenues très nombreuses sur l’abstention. Qui démontrent au moins deux choses: « D’abord, l’abstention a pris un sens très politique. Elle est de plus en plus l’expression d’une protestation globale contre l’offre électorale, le système politique, l’impuissance des élu(e)s » ; et que l’histoire et/ou la morale n’expliquent rien ! Qu’ensuite :  » l’abstention a un profil sociologique. Certes elle a progressé parmi les catégories moyennes diplômées mais elle reste massive et en expansion chez les plus jeunes, les plus démunis, les habitants des quartiers urbains défavorisés. » Ce qui, si les mesures préconisées par madame Jourda étaient suivies d’effets, auraient pour conséquence une stigmatisation sociale supplémentaire des mêmes catégories sociales – sans parler de l’inefficacité d’un dispositif strictement pénalisant. Finalement, cette arlésienne, semble n’avoir qu’un seul objectif : dédouaner les politiques de leurs responsabilités. D’autres voies existent en effet pour retrouver le chemin d’un rapport équilibré des citoyens au système politique (Cf toujours l’article de Paul Alliés en lien). Et les promoteurs de cette fausse bonne idée feraient mieux de s’intéresser aux causes structurelles de ce déficit de participation électorale : une offre politique inadaptée à la demande sociale (dans ses périmètres partisans comme dans ses propositions idéologiques et programmatiques) et une demande sociale non préparée et formée à la vie civique (un système scolaire dans l’incapacité d’instruire à « la vie de la cité » tout au long d’une scolarité obligatoire, elle !)


Image dans le « Courrier picard » (ici)   

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Carlos  Ghosn à l'ombre au pays du Soleil Levant…

Carlos Ghosn à l'ombre au pays du Soleil Levant…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Carlos, victime d'un "délit de sale gueule" ???"   [Lire la suite]
Le clivage centre-périphérie n'explique pas tout du mouvement social des "gilets jaunes"…

Le clivage centre-périphérie n'explique pas tout du mouvement social des "gilets jaunes"…

        Je lis ici où là qu'avec ce mouvement des "gilets jaunes", beaucoup découvriraient une France aux niveaux et modes de vie profondément différents, voire très oppo[Lire la suite]
Madame Méadel, ancienne ministre, perd la tête et manie la "guillotine symbolique" de préférence au droit…

Madame Méadel, ancienne ministre, perd la tête et manie la "guillotine symbolique" de préférence au

    Juliette Méadel est  avocate, haut fonctionnaire et femme politique. Elle fut porte-parole du Parti socialiste de 2014 à 2016 et secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes [Lire la suite]
Des "Papillons" et des élus pris dans les filets de l'inconséquence politique…

Des "Papillons" et des élus pris dans les filets de l'inconséquence politique…

        C'est un rassemblement inhabituel devant l'entrée de l'Hôtel de Ville,  jeudi, qui m'a incité à monter jusqu'à la salle des Synodes où devait se réunir un con[Lire la suite]
Européennes, municipales  : les filets jaunes de la tromperie sont lancés !

Européennes, municipales : les filets jaunes de la tromperie sont lancés !

L'humeur du pays est jaune fluo ; la mienne est plutôt noire. Entendre des candidats, lors de la campagne présidentielle, expliquer qu’il faut une taxe carbone et les voir, aujourd'hui, lancer leurs [Lire la suite]
Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Dans la dernière édition de Radio Barques, sur Grand Sud FM, nous recevions, en invité, le maire de Narbonne, Didier Mouly. Pas de surprise au plan politique ! Il a toujours dit qu'il serait candidat[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :