Contre-Regards

par Michel SANTO

Et revoilà le marronnier du vote obligatoire : un détournement de responsabilité ! Contre-Regard.com

1767664088_b975327974z-1_20150419081626_000_g1b4buj7o-1-0


Gisèle Jourda est sénatrice Ps de l »Aude. Soucieuse de lutter contre l’abstention elle veut rendre obligatoire le droit de vote.  Pour ce faire, elle propose d’ajouter trois amendements  au projet de loi « Égalité & Citoyenneté ». Amendements qui, s’ils étaient votés et appliqués à partir de janvier 2018, auraient pour conséquences, pour le citoyen qui ne se présenterait pas à plusieurs reprises aux divers votes, un rappel à la loi d’abord, puis son envoi dans un « stage de citoyenneté »,  le paiement d’une amende, ensuite et, pour finir, sa radiation des listes électorales pour dix ans.Radiation qui, au terme de ce processus punitif, ferait de nos abstentionnistes par choix des abstentionnistes contraints. Cherchez l’erreur ! Ainsi, pour cette élue, sans doute sourcilleuse gardienne de la démocratie représentative et des libertés publiques, la solution serait de supprimer cette liberté que me donne le droit d’entrer ou pas dans un isoloir pour y déposer un bulletin de vote. « Votre liberté m’est à ce point précieuse, que je vais vous obliger à l’exercer, au risque, si vous n’obtempérez pas à ce commandement démocratique d’être traité comme un vulgaire délinquant ». Deuxième paradoxe ! Et puis surtout, comme le note justement Paul Alliès, notre sentinelle des vertus républicaines – elle n’est pas la seule : ce marronnier fleurit à la veille de chaque élection, en effet – semble, ou fait semblant d’ignorer les enseignements des recherches devenues très nombreuses sur l’abstention. Qui démontrent au moins deux choses: « D’abord, l’abstention a pris un sens très politique. Elle est de plus en plus l’expression d’une protestation globale contre l’offre électorale, le système politique, l’impuissance des élu(e)s » ; et que l’histoire et/ou la morale n’expliquent rien ! Qu’ensuite :  » l’abstention a un profil sociologique. Certes elle a progressé parmi les catégories moyennes diplômées mais elle reste massive et en expansion chez les plus jeunes, les plus démunis, les habitants des quartiers urbains défavorisés. » Ce qui, si les mesures préconisées par madame Jourda étaient suivies d’effets, auraient pour conséquence une stigmatisation sociale supplémentaire des mêmes catégories sociales – sans parler de l’inefficacité d’un dispositif strictement pénalisant. Finalement, cette arlésienne, semble n’avoir qu’un seul objectif : dédouaner les politiques de leurs responsabilités. D’autres voies existent en effet pour retrouver le chemin d’un rapport équilibré des citoyens au système politique (Cf toujours l’article de Paul Alliés en lien). Et les promoteurs de cette fausse bonne idée feraient mieux de s’intéresser aux causes structurelles de ce déficit de participation électorale : une offre politique inadaptée à la demande sociale (dans ses périmètres partisans comme dans ses propositions idéologiques et programmatiques) et une demande sociale non préparée et formée à la vie civique (un système scolaire dans l’incapacité d’instruire à « la vie de la cité » tout au long d’une scolarité obligatoire, elle !)


Image dans le « Courrier picard » (ici)   

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]