Contre-Regards

par Michel SANTO

Etre un peu con !

 

 

 

fa28213e-55c1-11e2-ae85-9a029513a75d-150x230

 

 

Ma lecture du moment sur ma Kindle : Yasmina Reza « Heureux les heureux ». Un titre qui évoque les huit Béatitudes en Saint Matthieu. Peu de cœurs purs et de miséricordieux dans ce texte. Dix huit personnages, une « société » composée de sceptiques et d’athées, sans illusion métaphysique : « Même la vie au bout d’un moment, c’est une valeur idiote. » Un univers à la Beckett ! Le nôtre. Que l’on tente de saisir hors de soi, comme sur une gondole de supermarché. Ainsi du bonheur à portée d’agence de voyages ! Cela pour en venir à ce passage de « Désolation », de la même Reza : « Être con, être un peu con, mon petit vieux, ne s’adresse pas à l’amateur de tropiques. Ne te méprends pas. J’ai toujours peur, pardonne-moi, que tu ne tires avantage d’un vocabulaire dont je ne suis pas certain que l’humour et la finesse du raccourci te parvienne. C’est même tout le contraire quand on y pense. Être un peu con, en tant que conseil, ainsi qu’il fut initialement proféré par Lionel, n’est destiné qu’aux âmes complexes. Seul le torturé, comprends-tu, c’est-à-dire, hélas, le contraire de ce que tu t’efforces d’être, en saisit la nuance fraternellement élective. On ne recommande pas à un con d’être un peu con. Ni à un insouciant (son cousin germain, entre nous). Encore moins à un heureux. S’il existe. » Etre un peu con ! C’est ce que, ce matin, je tentais d’expliquer à une connaissance rencontrée dans les Halles de Narbonne – il venait d’acheter une croisière ! En vain, les mots m’ont manqué. J’ai poursuivi mon chemin à la rencontre de mon grand père – son fantôme habite encore ces lieux ! Sans illusion sur le passage du temps…

 

 

cartes-postales-photos-Les-Halles-NARBONNE-11100-6-copie-1.jpg

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :