Contre-Regards

par Michel SANTO

Gloire à toi,oh! grand leader septimanien…

 

Georges Frêche pose devant la statue de Lénine lors de son inauguration.

 

 

Mao et Lénine  trônent désormais en plein Montpellier. Et, s’il n’y avait encore quelques familles de victimes du goulag vivantes, Staline les aurait rejoints nous dit G. Frêche . Car «  C’était un dictateur sanglant, mais c’est aussi le vainqueur de Stalingrad… Un type brillant qui parlait 11 langues, un type extraordinaire. Fou, mais extraordinaire. » Que dire après ce genre d’enormité ? Rien! Rien d’autre que l’exposer dans sa vérité. Qui en dit plus sur celui qui l’expose que sur « le grand homme » invoqué. Dédions donc ces trois statues à cet imbécile (de droite ou de gauche ?) qui prétend connaître l’histoire. Et recouvrons les du linceul du bonheur de l’humanité au nom duquel leurs modèles pratiquèrent la terreur et remplirent des goulags…

 

PS: Lu ceci, après la rédaction de ce billet, et sous la signature de Philippe Bilger.

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (3)

  • Avatar

    pierre-henri thoreux

    |

    Ok Michel, j’ai la réponse à la question. La photo est extraordinaire. On est en plein surréalisme kitsch (de très mauvais goût). Comment un type pareil peut-il être élu et régulièrement réélu ?
    C’est à désespérer de la démocratie !

    Reply

  • Avatar

    pierre-henri.thoreux

    |

    Encore une question me vient à l’esprit. Le vénérable patriarche a-t-il prévu d’honorer également Hitler et Mussolini, fous certes, mais si indiciblement géniaux ?

    Reply

Laisser un commentaire