Contre-Regards

par Michel SANTO

Hollande ne peut pas siffler la fin de la récré !

 

 

 

 

images-copie-16.jpeg

 

Bon, la récré, c’est terminé ! Enfin, pour cette fois ci après la fois fois dernière. L’affrontement idéologique entre la deuxième gauche et la vieille, va donc continuer. On se croirait au PS quand Hollande le dirigeait. Pas de ligne claire, de la tactique et des compromis permanents. Surtout pas choisir, décider, trancher. Ce serait de l’agitation sarkoziste nous dit Sapin . Quand on n’a pas de prise sur les hommes et les évènements, il vaut mieux en effet théoriser l’absence d’autorité comme méthode de gouvernement. Tout est si complexe nous dit-on ! Et sa majorité si faible ! Certes! Mais la crise est toujours là, ses troupes sont divisées, l’opposition républicaine est en panne de chefs et d’idées, et la montée populiste plus que jamais pressante . Une conjoncture qui exige l’affirmation de l’autorité présidentielle. Or les français ont élu un Président qui s’en méfie. Moi-je, paradoxalement, se veut…normal. La récré n’est donc pas finie contrairement à ce qui est dit !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    pibouleau

    |

    Ce n’est pas la récré pour tout le monde. Hélas

    A quand le sursaut ?

    Reply

  • Avatar

    Georges

    |

    La récré, c’est terminé…Surtout pas choisir, décider, trancher mais récupérer l’évasion fiscale, châtier les financements de campagne d’avant, garder une attitude électoraliste partisanne sans
    toucher aux mandats pourvoyeurs de votes favorables aux réélections par exemple.

    Ce qu’on voit, ou pas: les nouvelles trompeuses sur la France. Rendez-vous sur le site Frédéric Bastiat. Extrait et commentaire Le Temps 2 octobre 2013.

    Les dettes, les déficites, l’étatisation, les dépenses publiques coulent l’économie. L’organisation sociale étatitique engendre des divisions et des haines qui dressent les citoyens (à choyer
    avant les élections Présidentielles) les uns contre les autres dans un climat de guerre civile larvée venue des autres, des tensions, des zones de non droit, des émeutes. La composition de la
    population change tous les 25 ans. L’intervention de l’Etat pour tout et rien, qui ne connaît que le collectivisme, est contraire à l’intégration. Le scrutin majoritaire et l’achat de voix
    n’arrange rien. La justisce est politique. La sécurité intérieur à venir est menacée par les militants extrêmistes. Les politiciens sont des carriéristes, cooptés. Mais ils se mêlent de tout,
    surtout de ce qui ne les regarde pas.

    Le bon sens veut que l’on arrive à l’excédent budgétaire pour payer les dettes de l’Etat, la Sécu, la SNCF et bien d’autres. Ce que l’on voudrait voir c’est l’ordre et la liberté. Pour que les
    gens puissent choisir, agir il faut alléger les prélèvements obligatoires, diminuer les impôts, taxes et garantir les libertés individuelles selon la loi. Les individus doivent pouvoir récupérer
    la totalité de leur revenus, le chiffre d’affaire moins les frais nécessaires à l’exercice de la profession. Les loyers qui n’obligent pas de travailler à deux bas salaires. Simplifier, moins de
    codes et règlements qui paralisent la France.

    La fin de la centralisation au profit des régions avec une péréquation financière proportionnelle à ses institutions, sa productivité, ses contribuables entre autres.

    Le retour à la démocratie participative est un moyen d’y parvenir, les syndicats gèrent pole emploi, les langues et la culture régionale sont à l’honneur et l’intégration est reconnues par le
    travail pour tous. 

    Suivez le Modem, le centre, F. Bayrou a le potentiel et une femme Présidente peut et doit tout pour en finir avec la Vème République.

    Bonne lecture. 

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois titres, trois représentations du monde…

Trois titres, trois représentations du monde…

Ce quotidien est le plus lu dans les Départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Trois éditions les couvrent : Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Trois éditions et trois pages de "Une" : t[Lire la suite]
No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :