Contre-Regards

par Michel SANTO

Il est des jours où l’on voudrait n’entendre que les mots d’un soldat au combat…

Le courage et le sacrifice du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous obligent. Et la question se pose de savoir si nous en seront dignes, si nous seront capables de nous placer à sa hauteur d’âme et de conscience. Aurons nous en effet la force ne pas céder à la peur et à la démagogie ; de résister aux basses tentatives de récupérations politiciennes ; de collectivement réfléchir à ce qu’il convient de faire, encore, afin d’éradiquer cette menace jihadiste tapie dans les plis de notre société ?… Aurons nous le coeur de nous battre et résister pour affirmer la laïcité et la République ; de lutter contre les propagandistes de la fragmentation identitaire ; de ne plus nous complaire dans le dénigrement permanent de notre histoire ?…  Aurons nous enfin suffisamment de discernement moral pour ne jamais confondre fanatiques et croyants ; traîtres et paisibles citoyens ?…

Questions malheureusement en suspens depuis que ce matin je lis mes fils d’actualités sur les réseaux sociaux et prends connaissance, notamment, de déclarations politiques mettant en cause directement le Président de la République – et divisant les français (l’objectif visé par les jihadistes)

Il est jours où l’on voudrait n’entendre que les mots d’un soldat au combat, seul, face à l’ennemi ; ceux d’un homme qui plaçait son devoir et sa dignité au dessus de tout – jusqu’au sacrifice !

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (7)

  • Avatar

    Pascal

    |

    Bonjour

    Si nous devons en effet respect et devoir de mémoire au colonel Bertrame, Le futur nous commande de se poser et de poser les questions pour obtenir les réponses qui le rendront plus sûr. Et la pas question d’attendre un nouvel attentat.
    Lorsque vous dénoncez les « attaques contre le président  » pourriez-vous être plus précis ?
    Je n’ai vu que des questionnements ( ex libération) qui vont dans le bon sens. Et qui dénonce bien au contraire les « y’a qu’à « , « faut qu’on » .
    Donc parfaitement dans le rôle du média que d’éclairer les citoyens lambdas sur les nécessités de respecter la constitution.
    Par conte, on attend du politique des suggestions, un vrai programme pour faire face à ce terrorisme, pas seulement du moyen et long terme , mais aussi du court terme. Sans quoi les débordements déjà visibles ( Toulouse) des identitaires pourraient nous conduire à des catastrophes bien plus grandes encore.
    Et ce que l’on ne veut plus entendre c’est un ministre de l’intérieur qui se félicite d’avoir déjoué des attentats.
    Une suggestion, la formation de citoyens volontaires pour renforcer les forces de l’ordre de façon temporaire lors des manifestations culturelles, sportives, etc.. Je dis bien temporaire et encadrée , je ne parle pas de milices. Simplement de citoyens formés à la vigilance et dont la présence se voudrait avant tout dissuasive car capable de mobiliser de façon rapide les forces de l’ordre ( les nouvelles technologies peuvent aujourd’hui grandement aider, une bonne application réservée à ceux formés, ce doit être possible , Non ?)

    Reply

    • Avatar

      didier

      |

      Pascal… Ce que vous suggérez existe déjà, et j’en fait partie… Il s’agit de la Garde Nationale, je suis depuis 7 ans actif dans la réserve opérationnelle de la gendarmerie. MAIS pour y être confronté en permanence je peux vous dire que ce qui manque cruellement ce sont les moyens financiers que l’état ne peut plus mettre en place.

      Reply

  • Avatar

    coupeuax

    |

    Je passe mon temps à écouter ce que je ne devrais pas entendre

    Reply

  • Avatar

    MARTINEZ

    |

    PASCAL dans quel siècle vivez-vous ?Nous sommes en guerre n’avez-vous pas compris ? La naiveté est un e cause na

    Reply

    • Avatar

      MARTINEZ

      |

      Je reprends ,la naiveté ess une cause nationale. Il me semble plutôt que ce serait la peur .Empêtrés dans le confort de la société moderne ,les hommes sont devenus fragiles . Quand il s’agit de bon sans populaire nos politiques ont pour toute réponses « populisme » ce mot est une véritable armure contre la l’acheté. A un moment ou à un autre il faudra faire face et s’armer de courage pour jeter nos ennemis hors de nos frontières Certes ce ne sera pas facile ,pas plus que ce ne fut facile à nos ainés qui combattirent en 39-45 ou ma génération qui a combattu en AFN. Nous étions des hommes et pas des freluquets qui passent leur temps à discutailler sur le communautarismes, les quartiers défavorisés, le droit d’asile et toutes ces conneries que nos déversent les médias. Il va falloir se réveiller et arrêter de se prosterner , en France nous avons nos valeurs, nos coutumes , notre calendrier qui permet à ceux qui aiment notre Pays de choisir des milliers de prénom , notre nourriture, nos habitudes vestimentaire, notre religion . Si on a

      Reply

  • Avatar

    MARTINEZ

    |

    je continue. Si on aime la la France on se marie avec son histoire, ses coutumes ,c’est tout. Ceca ne devrait pas être négociable par respect pour tous ceux qui sont tombés dans l’honneur pour défendre la FRANCE. Et j’en ai rien à foutre que l’on me traite de populiste car moi j’y suis allé.

    Reply

  • Avatar

    Pascal

    |

    @Martînez

    Votre populisme et sans doute votre bellicisme vous aveuglent.

    Le monde a changé, les frontières géographiques n’ont jamais protégées, la preuve les dernières guerres mondiales auxquelles vous faites référence.

    Ceux que vous honissez sont , hélas , d’abord nombreux et pratiquement invisibles tant ils se fondent dans le paysage jusqu’à ce qu’ils passent à l’action. Et c’est ce moment qu’il faut anticiper grâce à une préparation collective que je suggère.
    Et votre proposition sous-entendue de « nettoyage ethnique » est justement ce que les Islamistes recherchent pour déclencher une guerre civile au sein même de notre territoire.

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Narbonne : Municipales2020 ! Où il est question du RN, de Nouveau Narbonne… et de LREM…

Narbonne : Municipales2020 ! Où il est question du RN, de Nouveau Narbonne… et de LREM…

      Après m'être intéressé au côté gauche sur l'échiquier politique local, et pour répondre aux questions d'un ami, comment se présente donc les forces en présence, du côté droit,[Lire la suite]
700 grandes entreprises mises en demeure par les investisseurs d’être plus transparentes sur leur rôle environnemental

700 grandes entreprises mises en demeure par les investisseurs d’être plus transparentes sur leur rô

  Très intéressant "papier" signé Ludovic Dupin, publié dans Novethic, qui démontre que, contrairement à ce qui est habituellement diffusé dans les médias, l'économie de marché, n'est pas,[Lire la suite]
Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :