Contre-Regards

par Michel SANTO

La danse du scalp de l’UNEF et des Ex-UNEF du PS autour de madame El Khomri et de sa loi…

2048x1536-fit_ministre-travail-myriam-el-khomri-saint-ouen-5-novembre-2015

« Les anciens et les actuels dirigeants de l’Unef – principal syndicat étudiant et gros bastion de la gauche – ont prévu d’organiser une «grosse soirée», le 4 avril prochain, pour fêter leur dernière victoire politique d’importance : les 10 ans du retrait du contrat première embauche (CPE). » Info parue dans le Figaro! Ils espèrent aussi fêter, pour certain d’entre eux et non des moindres, le retrait de la loi El Khomri… Bruno Julliard, aujourd’hui adjoint à la maire de Paris, chargé de la culture, et Jean-Baptiste Prévost, conseiller au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, devraient en être. Caroline De Haas, ex-conseillère au cabinet de la même ministre, celle là même  qui a lancé la pétition contre la loi El Khomri, est vivement espérée. Toujours dans le Figaro, Marie-Estelle Pech, note que « le paradoxe des paradoxes revient sans doute à Nadjet Boubekeur. Jusqu’à la semaine dernière, cette ancienne chargée de communication de l’Unef, qui a connu le feu roulant du CPE, gérait la communication… de Myriam El Khomri et de sa loi sur le travail ! » Pour boucler cette danse du scalp, le président actuel, élu en décembre 2013, qui s’appelle William Martinet, est un proche de Pouria Amirshahi, ce député socialiste de la neuvième circonscription des Français de l’étranger, président de l’Unef-ID de 1994 à 1998, en pointe dans son combat contre la loi dite El Khomri. Comme son collègue frondeur Pascal Cherki, ex-UNEF lui aussi, qui sera de la « manif » du 9 mars, pour en demander le retrait…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

                  Pendant que les médias et la classe politique en "font des tonnes" sur la pseudo affaire d'État Benalla, paraît [Lire la suite]
Alexandre Benalla ! un cas d'école sur les relations complexes - et perverses - entre pouvoir politique, administrations et médias…

Alexandre Benalla ! un cas d'école sur les relations complexes - et perverses - entre pouvoir politi

  Thierry Pfister, cet ancien journaliste du journal le Monde, qui écrivit aussi, après son passage au cabinet de Pierre Mauroy, alors premier "Premier ministre" du Président Françoi[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :