Contre-Regards

par Michel SANTO

La danse du scalp de l’UNEF et des Ex-UNEF du PS autour de madame El Khomri et de sa loi…

2048x1536-fit_ministre-travail-myriam-el-khomri-saint-ouen-5-novembre-2015

“Les anciens et les actuels dirigeants de l’Unef – principal syndicat étudiant et gros bastion de la gauche – ont prévu d’organiser une «grosse soirée», le 4 avril prochain, pour fêter leur dernière victoire politique d’importance : les 10 ans du retrait du contrat première embauche (CPE).” Info parue dans le Figaro! Ils espèrent aussi fêter, pour certain d’entre eux et non des moindres, le retrait de la loi El Khomri… Bruno Julliard, aujourd’hui adjoint à la maire de Paris, chargé de la culture, et Jean-Baptiste Prévost, conseiller au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, devraient en être. Caroline De Haas, ex-conseillère au cabinet de la même ministre, celle là même  qui a lancé la pétition contre la loi El Khomri, est vivement espérée. Toujours dans le Figaro, Marie-Estelle Pech, note que “le paradoxe des paradoxes revient sans doute à Nadjet Boubekeur. Jusqu’à la semaine dernière, cette ancienne chargée de communication de l’Unef, qui a connu le feu roulant du CPE, gérait la communication… de Myriam El Khomri et de sa loi sur le travail !” Pour boucler cette danse du scalp, le président actuel, élu en décembre 2013, qui s’appelle William Martinet, est un proche de Pouria Amirshahi, ce député socialiste de la neuvième circonscription des Français de l’étranger, président de l’Unef-ID de 1994 à 1998, en pointe dans son combat contre la loi dite El Khomri. Comme son collègue frondeur Pascal Cherki, ex-UNEF lui aussi, qui sera de la “manif” du 9 mars, pour en demander le retrait…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :