Contre-Regards

par Michel SANTO

La fin d’une histoire !

 

 

 

 

imgres-copie-7.jpeg

 

Les membres du Parti communiste français ont appris, hier, qu’on avait supprimé la faucille et le marteau qui ornaient leur carte d’adhérent depuis la fondation de leur parti en 1920. Il est vrai que les ouvriers des champs et des usines sont de moins en moins nombreux et qu’ils votent ailleurs depuis des lustres. On ne peut pas dire non plus que ces symboles, encore arborés par la Chine populaire (!!!) et la Corée du Nord soient, dans nos sociétés de « l’image », particulièrement « vendeurs ». Et puis enfin, quand même ! nos paysans roulent sur des tracteurs dotés de GPS et nos prolétaires actionnent des robots. Les marteaux ! ils les balancent sur les CRS plutôt, et les faucilles décorent les salons des « néo ruraux »… Reste à trouver  autre chose que la « tronche » de Mélanchon pour les remplacer. Pas crédible le « zigue », il ressemble trop à Marchais, en moins bon qui plus est ! Les temps sont durs pour le Parti qui fut celui des intellectuels et du progrès…Signes d’une société d’hommes et de femmes, d’une culture, d’une utopie qui peu à peu s’éteint . L’histoire est désormais son royaume ! Celle que l’on étudie dans les livres et qu’on se raconte encore, avec nostalgie, dans quelques rares familles…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    viet

    |

    Il y a des symboles qui reflétent un peu notre société: la faucille et le marteau qui disparaissent au moment où notre agriculture et notre industie disparaissent peu à peu. L’actuel gouvernement
    avait déjà donné le ton puisque le ministère de l’industrie s’appelle désormais ministère du redressement productif et celui de l’agriculture, ministère de l’agriculture et de l’agro alimentaire
    tandis que la pêche n’a plus doit qu’à un ministre délégué. On ne regrettera pas le parti communiste, ni d’ailleurs Georges Marchais, mais on regrettera  notre richesse passée que tous nos
    dirigeants auront contribué à ruiner.

    Reply

  • Avatar

    pibouleau

    |

    Faut être tolérant envers notre ami Michel, mais suite à sa “Mélenchonite aigüe” il radote et focalise sur le camarade Jean-Luc. Mais cet amour/haine ne relève-t-il pas d’un non dit.
    Epousaille idéologique j’entends. 

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :