Contre-Regards

par Michel SANTO

La Narbonnaise, surprenante Méditerranée ! ?

poste-de-secours-narbonne-plage-nature-paysages--e-copie-1

Le Grand Narbonne a présenté récemment son projet : «Grand Narbonne, destination européenne d’excellence». Destination européenne d’excellence ! Nos voisins de Barcelone, Montpellier, Nîmes, Marseille, Nice… je laisse à chacun le soin d’allonger la liste autour de la Méditerranée, puisque nos édiles affirment que la Narbonnaise en est « un véritable concentré », en tremblent encore.

Ce territoire auraient-ils donc des attraits aussi singuliers qu’ignorés par le plus grand nombre des acteurs économiques et des territoires-cités concurrents, notamment dans le tourisme ? C’est ce que semble penser nos magistrats municipaux, qui font valoir ses « quatre lignes de force » que seraient le vignoble, la nature, le patrimoine et le balnéaire. Ce qui  est tout de même, disons le un peu vulgairement, « gonflé » ! Si la Narbonnaise détenait, sur ces critères de distinction, un avantage comparatif décisif en termes de prix et de qualité, cela évidemment se saurait. Mon intention n’est pas d’en faire ici l’analyse, le bon sens suffit pour que chacun mesure la distance qui nous sépare d’autres lieux tout aussi emblématiques du pourtour méditerranéen. Je ne prendrai que deux exemples, d’une navrante trivialité, pour illustrer le chemin qui nous reste encore à parcourir pour prétendre à l’excellence européenne : peu ou pas de menus, dans les restaurants du narbonnais, traduits en espagnol et en anglais et un niveau des personnels du secteur touristique, en langues étrangères, des plus médiocres! Je n’aurai pas non plus la cruauté d’insister sur le rapport qualité-prix de notre offre résidentielle… Ces trois petites remarques seulement pour pondérer les excès de nos « communicants », qui font du bien à leur égo mais sont souvent la preuve de leur manque de discernement ; et souligner que l’excellence, comme le diable , niche toujours dans les « détails. Attention donc a ne pas « vendre » sous la signature « La Narbonnaise, surprenante Méditerranée », un « produit » en effet trop surprenant. Avec le risque, à l’usage, qu’il ne soit plus, ou mal, acheté ; c’est à dire bradé !…

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Que les collectivités de l'Occitanie réservent plutôt leurs dons aux cathédrales et églises de leurs territoires…

Que les collectivités de l'Occitanie réservent plutôt leurs dons aux cathédrales et églises de leurs

Cathédrale de Rodez Le Conseil Régional d’Occitanie a attribué une subvention d’1,5 millions d’euros pour aider à la reconstruction de Notre-Dame. Seuls les élus de la France Insoumise ont refusé d[Lire la suite]
Trois titres, trois représentations du monde…

Trois titres, trois représentations du monde…

Ce quotidien est le plus lu dans les Départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Trois éditions les couvrent : Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Trois éditions et trois pages de "Une" : t[Lire la suite]
No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :