Contre-Regards

par Michel SANTO

La nasse d’Axel.

Pour Axel Kahn, généticien et essayiste qui a beaucoup travaillé sur l’éthique dans les sciences: «La morale universelle, c’est de limiter la manifestation des inégalités physiques. La morale sportive, c’est que le meilleur gagne. Au regard de la morale universelle, la morale sportive est donc immorale.”  Pris dans la nasse du moralisme journalistique, Il aurait pu développer cette lumineuse pensée en ajoutant qu’elle était aussi, la morale sportive, anti-égalitaire et donc anti-démocratique. Pour ne pas dire ” essentiellement ” (au sens philosophique du terme) fasciste… Aux jeux olympiques de la pensée molle et bien pensante, suggérer ainsi l’abolition de toute compétition sportive au motif qu’il y aurait des gagnants et des perdants c’est, à coup sur et facile, s’assurer le soutien des bobos avachis et des joggers du dimanche. D’autres, et peut-être les mêmes, y verront aussi la promotion d’un clonage reproductif social et démocrate à partir d’un même standard physique, intellectuel et social. L’égalité des conditions, posée en soi, pour tous et en tout domaine, c’est assurément, grâce à la suppression de tout ” système compétitif ” ou l’instauration d’une ” reproduction sociale clonée “, démocratique et imposée (!!!) , la fin des inégalités. Et celle, accessoirement, de notre humanité…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    ph.thoreux

    |

    La
    morale de Mr Kahn est quelque peu simpliste, ou naïve. Elle est crispée
    sur la réduction des « inégalités
    physiques », ce qui est bien intentionné mais ne veut pas dire grand chose.
    Je partage votre sentiment : en quoi un monde peuplé d’êtres
    parfaitement « égaux » serait-il moral ?
    A la limite, c’est extravagant car vouloir instaurer une norme unique
    s’apparente à un objectif eugénique proche de celui qui
    tend vers la « race pure »… Donc effectivement la fin de l’Humanité !
    En
    dehors de toute préoccupation morale, il importe toutefois que
    l’émulation reste génératrice de progrès et de richesses en évitant de s’épuiser en vaines rivalités.
    De manière générale, tout système basé
    sur l’amélioration continue de la performance trouve tôt
    ou tard ses limites. En matière sportive, l’esprit de
    compétition se heurte de manière asymptotique à
    celles du corps humain. Le dopage permet de les repousser quelque
    peu. Il n’est pas immoral en soi, simplement dangereux. Il deviendra
    probablement de plus en plus stupide de courir le 100m selon l’usage
    établi depuis les Grecs. Sauf à changer radicalement
    les règles du jeu, il faudra en effet déployer une
    quantité astronomique d’énergie et des artifices de plus en plus scabreux pour obtenir des gains de plus en plus dérisoires. Je suis sidéré par les progrès dont la
    télévision a bénéficié grâce
    aux procédés LCD ou Plasma. Jamais, même avec
    tout l’or et la volonté du monde, la technologie classique des
    écrans cathodiques n’aurait permis cette avancée. De la
    même manière, jamais nous ne pourrons espérer
    explorer l’univers lointain avec des fusées basées sur
    les systèmes de propulsion actuels. Il n’y a pas à
    dire, il faut pouvoir à un moment donné, changer son
    fusil d’épaule…

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    …l’émulation, elle, avait été jugée bonne une fois pour toutes. Nietzsche, Aurore, § 38 Trad. J.
    Hervier, Gallimard.Mais il est vrai, comme vous le précisez dans votre commentaire, qu’elle tend, en matière sportive, comme dans d’autres domaines, à se transformer en recherche de la
    performance, pour la performance. Sauf que le corps humain à des limites objectives, y compris dans sa capacité à recevoir et utiliser toutes les possibiltés chimiques capables d’augmenter son
    rendement énergétique.Et certains records ( 100m, saut en hauteur…) me paraissent posséder des “barrières” en effet infranchissables… Dès lors, se pose la question des finalités éthiques (
    comme en médecine…) et des limites  quand aux possibiltés d’usages d’ artefacs et manipulations génétiques de toutes sortes, qui pourraient augmenter sensiblement le
    potentiel énergique humain. Vaste sujet…
    Bien à vous

    Reply

  • Avatar

    automatic forex trading systems

    |

    Even the best of friends need time apart.
    [url=http://www.geocities.com/msnforextrade/machine.html] automatic forex trading systems [/url][url=http://www.geocities.com/freemusictorrent/laptop.html] laptop [/url][url=http://www.geocities.com/russiancomics/boynames.html] boynames [/url][url=http://www.geocities.com/russiancomics/index.html] sum sur google [/url]
    dating womanmoviesgoogle mapsglobal forex

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :