Contre-Regards

par Michel SANTO

« La transcendance républicaine appelle une projection, un projet plus qu’un programme. » Jean-Pierre Denis !

Herodote.net.


Dans un récent billet, je constatais que nous assistions à la fin « du mythe d’un Président de la République tout-puissant… » Jean-Pierre Denis, dans l’hedomadaire « la Vie », prolonge cette idée dans un remarquable texte que j’aurais aimé avoir écrit tant il synthétise nombre de remarques et d’intuitions exposés plus ou moins maladroitement ici même. Le voici :

« L’élection présidentielle, seul vrai rite national. Elle fait du président un prêtre, celui de la religion laïque ; un prophète, annonciateur du projet français ; et un roi, régnant sur un État dont l’imaginaire reste imprégné d’absolu. Mais au fil du temps, disons depuis le passage au quinquennat, puis le lent effilochage des deux derniers mandats, puis le piaillement continu des primaires, le rituel a perdu de sa splendeur et de son efficience. La parole politique performe moins. L’agnosticisme, voire le scepticisme, s’instaurent. Humilié par la mondialisation, l’État ne peut plus se prétendre souverain sans faire rire ou pleurer. Le projet français se dissout dans la société liquide, la crise culturelle et l’hégémonie du moi. Quant au culte, son caractère incantatoire ne fait plus illusion. Le cycle mystique de la  Ve République se dégrade en politique, une politique qui n’en finit plus de s’éparpiller. En un mot, tandis que le militant rame, l’électeur flotte. »

La suite de l’édito de Jean-Pierre Denis en cliquant sur (ici)

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • coupeaux

    |

    bonsoir – dans se beau bureau Fillon ! cela serais un parfait mariage ……….

    Reply

    • Jean Pierre

      |

      Quoi… ? Sur ce blog ? Coupeaux qui nous offre une ligne, de surcroit, mal orthographiée
      de prosélytisme Fillonesque. A moins que ce ne soit de l’humour au 3ème degré…

      Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Je n’ai rien compris à ce morceau de littérature !

      Reply

  • coupeaux

    |

    J’ai écrit. et je suis prêt à récrire encore ceci qui me parait d’une évidente VÉRITÉ…………

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :