Contre-Regards

par Michel SANTO

L’allègre bon sens de Claude.

Dans ma revue de presse de ce matin, je note ces remarques de bon sens de Claude Allègre formulées sur une grande radio nationale et reprises dans le Figaro :

( Le problème de l’exécutif est qu’il croyait «piloter une Formule 1, et qu’il se retrouve au volant d’un tracteur, puissant, mais qui n’avance pas». Cette «inertie» explique que «Nicolas Sarkozy se prenne le manche du râteau dans la figure», autrement dit une chute dans les sondages et une défaite aux municipales. Si les électeurs ont sanctionné un bilan qu’il juge, pour sa part, «pas mauvais», c’est à cause du «décalage entre les annonces et les résultats». Et selon lui, «tant que ça durera», l’opinion continuera d’exprimer son «mécontentement», malgré les «changements de posture» du président qui, a-t-il souligné, «ne l’ont pas fait remonter dans les sondages».

En tant qu’«observateur», cette fois, Claude Allègre a aussi donné son avis sur la préparation de la présidentielle à gauche, en confiant avec humour : «Je ne voudrais pas nuire à la candidature de Bertrand Delanoë en disant que c’est le meilleur candidat.»)

Ce sera tout pour ce Lundi de Pâques…

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire