Contre-Regards

par Michel SANTO

L’arbre qui cache la forêt.

Réponse à Monsieur Silvestre aprés sa réaction à mon article du 11 août dans l’Indépendant.

Je ne connais pas ce Monsieur Silvestre (l’Indépendant du 13 août 2006) Et encore moins son association « Energie citoyenne ». Mais, par contre, il me semble avoir reconnu, sous le masque arboricole, la plume un tantinet agitée du premier magistrat de gauche (!!) d’une petite commune de l’agglomération narbonnaise. J’eusse aimé de sa part, pour la clarté du débat, un peu plus de franchise.Enfin ! Cela mis à part, que reste-t-il de son texte après en avoir éliminé les nombreux clichés et les classiques procès d’intention ? Une confirmation, et je l’en remercie, de mon analyse (voir l’Indépendant du 11 août 2006 ) quant aux raisons étroitement politiciennes du refus, par une majorité d’élus de droite et de gauche, de la fusion de la Communauté de communes Corbières en Méditerranée avec la Communauté d’Agglomération de la Narbonnaise. Trop tôt : « nous sommes en fin de mandat », nous dit, en effet, « alias » Silvestre. Et voilà au passage, d’un coup, d’un seul, le mandat de maire raccourcit de deux ans. Et la création d’une grande agglo de la Narbonnaise renvoyée au mieux en 2009/2010.C’est ce que ce monsieur  doit appeler l’esprit de responsabilité assortit du courage politique! Le même, sans doute, que défendent des élus de l’U.M.P et du PC, dans l’Hérault, pour refuser la fusion de l’agglomération de Montpellier avec celle de Sète. Fusion dont je prétends, encore une fois, qu’elle est nécessaire et urgente pour l’avenir de notre Région. Doit-on en conclure, pour autant, comme l’affirme M. « Silvestre » pour messieurs M. Py et M. Moynié, que je m’exprimerais, «  camouflé derrière ma stature d’ancien DGA de la Région » en conseiller en communication politique de G.Frèche. Ridicule ! Il ne tue plus, hélas, en cette époque particulièrement vulgaire. Il faudra pourtant bien que certains s’y fassent. Libéré de mon obligation de réserve, j’ai bien l’intention de continuer à dire ce qui me semble utile au bien commun d’une ville et d’un territoire qui m’ont vu naître. Ceux qui me connaissent un peu le savent : ma pensée n’est sous la tutelle d’aucune chapelle et ma parole libre d’engagement partisan.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

    Plus on se rapproche des élections municipales, plus la réflexion collective, au sein du conseil communautaire de l'Agglo, comme chez les élus de la Ville de Narbonne, semble pro[Lire la suite]
Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

            Les touristes sont venus plus nombreux encore que l'année dernière dans le coeur de ma petite ville ; et nos élus de vanter l'excellence de le[Lire la suite]
Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

      Prenons date ! Didier Mouly l'assure dans "l'Indépendant" : la salle multimodale sera pleine 10 mois sur 12 : 300 jours par an. Remplie de quoi ? il n'en sait rien, mai[Lire la suite]
Un salon des seniors,  ricane la camarde…

Un salon des seniors, ricane la camarde…

        À l'exception de ceux de coiffure, ma petite ville n'est pas une ville de salons. Preuve en est son Parc des Expositions toujours vide – il ne fait le plein que p[Lire la suite]
Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

      J'apprends que les "croque-morts" publics ont tenu leur messe annuelle au Théâtre Scène Nationale. Ne pouvait-on pas trouver équipement plus adapté à cette honorable corpor[Lire la suite]
Les socialistes, pas tous, chantent "J'aime Narbonne !", alors qu'ils ne s'aiment pas entre eux…

Les socialistes, pas tous, chantent "J'aime Narbonne !", alors qu'ils ne s'aiment pas entre eux…

          Ces socialistes sont décidément impayables. Dimanche, par la voix d’Éric Andrieu, député européen et ancien premier secrétaire de la fédération de l[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :