Contre-Regards

par Michel SANTO

Les curieux comptes d’Oxfam sur les inégalités dans le monde.

“Les 1% les plus riches vont bientôt détenir 50% de la richesse mondiale, soit plus que les 99% restant”, “85 personnes détiennent autant que 3.5 milliards d’autres”. Voilà quelques uns des titres chocs lus depuis la publication d’un nouveau rapport de l’ONG Oxfam sur les inégalités mondiales. Le tout illustré d’infographies, ou de photos choquantes : africains aux yeux couverts de mouches etc. Titres repris sur nombre de comptes Facebook ou Twitter. Et chiffres qui donnent une image totalement trompeuse des inégalités. D’où sortent-ils, d’ailleurs ?

La mesure utilisée par Oxfam est le patrimoine net, c’est-à-dire les actifs des personnes moins leurs dettes. De sorte que selon ce mode calcul, de nombreux Américains endettés (c’est culturel !), sont plus pauvres que des gens qui n’ont rien du tout. Et un étudiant à Harvard, qui a pris un crédit pour faire ses études, est plus pauvre qu’un réfugié syrien  qui cherche à survivre dans les montagnes libanaises.  De même que les français qui ont pris un crédit auto sont plus pauvres que des Chinois qui n’ont rien du tout.  Comble de l’absurde, sans un euro, comme deux milliards de personnes ont un actif net négatif, vous appartenez aux 70% les plus riches et en possession d’un patrimoine net de 650 000€ aux 1%. On est loin du financier gaulois mondialisé fumant le cigare au bord de sa piscine à Miami.

Loin de moi de nier, cependant, que les inégalités augmentent dans le monde et les pays développés. Mais se fonder sur des statistiques dépourvues de sens, présentées pour produire un effet de choc médiatique, du buzz, est contre-productif et décrédibilise leurs auteurs – comme leurs intentions. Lorsque les pays émergents s’enrichissent, les inégalités de fortune y augmentent aussi. Tout le monde ne s’y enrichit pas en même temps, certes, mais cela signifie aussi que le nombre de pauvres diminue. Entre 1990 et 2013, le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté (c’est-à-dire avec moins de 1,9 dollar par jour) a baissé de 1,1 milliard, alors même que la population mondiale progressait dans le même temps de 1,9 milliard. Pour la seule année 2013 (en pleine crise, donc), ce sont 114 millions de personnes qui sont sorties de la pauvreté. De même l’inégalité n’empêche pas la progression globale des niveaux de vie. Ils tendent à s’améliorer, au contraire, comme le montre l’évolution de l’Indicateur de développement humain (IDH), qui agrège des indicateurs comme l’accès à l’éducation, à la santé, etc. Si on mesure l’inégalité en la pondérant par le nombre d’habitants de chaque pays, elle tend même à se réduire dans le monde.

Note :

On pourrait ainsi rappeler que les 8 personnalités misent à l’index par Oxfam sont des entrepreneurs au talent incontesté (4 dans les nouvelles technologies, 2 dans les médias, 1 seul dans la finance), et que 5 d’entre eux ont signé le « giving pledge », par lequel ils s’engagent à léguer à des œuvres philanthropiques au moins la moitié de leur fortune. (source Erwan Le Noam)

 

 

 

 

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Avatar

    Patrice paulit

    |

    Et j’apprends ce soir que c’est Cécile Duflot qui en est la Présidente pour la France !

    Reply

  • Avatar

    Martinez

    |

    C’est une façon comme une autre d’exploiter la pauvreté des uns et la sensibilité des autres pour son enrichissement personnel à l’exemple de Cécile Duflot et de bien d’autres.

    Reply

  • Avatar

    Alain Bécil

    |

    Merci pour cette analyse claire et objective

    Reply

  • Avatar

    GENESTE Patrick

    |

    Merci pour cette analyse ..il fallait la faire !!
    Avant de donner des leçons ..OXFAM aurait besoin de régler certains scandales internes !
    Quant à Duflot qui a rebondi chez OXFAM on la pensait “verte” mais on la sent vêtue d’un gilet jaune maintenant… rien de surprenant d’ailleurs pour demeurer “médiatique ”
    C’est l’occasion de “faire le gilet jaune ” et de demander la mise à plat de toutes les ONG qui ne vivent que de subsides publics ..ou presque ( crédits d’impôts )

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier  "tango" de Monsieur Daraud !

Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier "tango" de Monsieur Daraud !

  Narbonne. Hôtel de ville.  Jean François Daraud est la tête de file du Rassemblement National aux élections municipales. Loin du profil moyen des candidats de ce parti, le personnage bro[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de presse …

Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de

        Humour jaune ! Revue de presse locale – vite faite : un seul "canard" – ; et, stupéfaction à la lecture d'un article consacré à la visite du Haut Commissaire à l'[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :