Contre-Regards

par Michel SANTO

Les dessous pas nets de l’université d’été du PS à la Rochelle.

    Capture d’écran 2015-08-27 à 13.45.44    

A la veille de l’ouverture de l’université d’été du PS à La Rochelle, France Bleu nous apprend que 10 salariés roumains sont employés depuis mercredi et jusqu’à lundi pour la mise en place du mobilier et le nettoyage du site. Rien de choquant en soi. C’est légal! Mais venant du parti au pouvoir, qui n’a de cesse de pourfendre ces “salariés-détachés” et leurs employeurs du privé au motif qu’ils “joueraient” au détriment de la France et de l’emploi, est particulièrement déroutant. Une pierre de plus dans le jardin du “Bien” en politique. Une “martingale” tant usée qu’on n’en voit plus que les dessous. Pas nets!

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Avatar

    Nathalie MP

    |

    Comme je disais hier, ils sont tellement gentils les socialistes ! Quand ce sont les entreprises privées qui font ça, c’est horrible ! Quand ce sont les socialistes dont les intention sont si bonnes, c’est pure bonté d’âme !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Le préjugé moral dont jouit la gauche en général éclate par tous les bouts : économique , politique etc… J’ai écrit il y plusieurs mois de cela que ce quinquennat signait la perte de son hégémonie culturelle – hégémonie non seulement dans la société mais aussi dans ce qui est communément appelé la classe politique, la droite étant en partie concernée – et ce en utilisant les concepts de Gramsci… Reste à présent aux partis dits de gouvernements à proposer un ” récit ” et des solutions qui correspondent à l’état réel du pays. On n’en prend pas hélas le chemin!

      Reply

  • Avatar

    Joel Raimondi

    |

    mais ou sont passés les militants et autres bénévoles d’un parti populaire ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :