Contre-Regards

par Michel SANTO

Les larmes citoyennes de Duflot !

 

 

 

 

images-copie-1.jpeg

 

 

Madame Duflot, m’ a d’abord fait rire. Quand même! son Xavier envoie le 14 juillet des tweeds de potache acnéique dans lesquels il pourfend l’armée française et la voilà qui fond en larmes , et que vole à son secours tout le gouvernement. Pauvrette ! Un affreux, un vilain et pour tout dire un  » facho  » a eu le mauvais goût de lui demander, assez grossièrement il est vrai, ce qu’elle pensait du fauteuil de la tribune officielle du défilé laisser ostensiblement vide par son cher compagnon. Snif ! Et de rire jaune ensuite, devant cet étalage pseudo sentimental d’une experte en comédie politicienne. Je ne sais pas si c’est mon cerveau qui se ramollit , mais je trouve que la vie politique atteint des sommets de bêtise et de vulgarité. A quand la légion d’honneur pour l’ours des Pyrénées ? Peut-être l’a-t-il déjà… Pauvre bête !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Cette année, Michel Py m'a gentiment adressé (comme il le fait régulièrement à chaque rentrée littéraire) le dernier roman de Philippe Jaenada, "La Serpe"  (éditions Julliard), présenté en avant-prem[Lire la suite]
Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]