Contre-Regards

par Michel SANTO

Les « lumières » indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Jacques Molénat, qui vit et travaille à Montpellier, vient de nous livrer son dernier ouvrage : « Voyage indiscret chez les Francs-Maçons du Midi ». Un milieu que cet ancien journaliste connaît bien. Il y a consacré en effet de nombreuses enquêtes, notamment dans l’Express. Ce dernier opus les rassemble, après quelques nécessaires rectifications, tout en élargissement la perspective à la Provence, la Côte d’Azur et à la Corse.

Comme dans ces précédents titres, Jacques Molénat fait montre ici de « bienveillance » critique ; c’est dire que son voyage au plus près de la réalite et de la présence maçonnique dans la société méridionale », il l’effectue « sans vénération ni animosité ». Loin des suppléments estivaux d’hebdomadaires en panne de lecteurs et de publicité, cette fresque « d’ombres et lumières » est utile ne serait-ce que pour une seule raison : le Midi est une terre où les initiés y sont deux à trois fois plus nombreux qu’ailleurs en France. Pour illustrer et donner le ton de ce propos, Jacques Molénat précise d’emblée que le conseil municipal de Montpellier a compté sous la magistrature d’Hélène Mandroux, jusqu’à 40 % d’initiés et qu’à Narbonne, 53 000 habitants, avec quelques huit cents frères et sœurs, cette petite cité est vraisemblablement la ville la plus maçonnique de l’Hexagone… Entendons-nous bien, ce travail n’est pas celui d’un sociologue académique. On n’y trouvera donc pas des analyses fouillées en regard de courbes et statistiques mobilisant données démographiques et sociales. Ni d’études philosophiques ou politiques sur les raisons d’une présence maçonnique aussi prégnante.  Son intérêt est d’offrir au lecteur, un rapide, mais très informé, coup de projecteur de Toulouse à la Corse, en passant par Marseille et les principales cités de l’ex-Languedoc-Roussillon, lui permettant d’approcher chacune de ces micro-sociétés dans leurs expressions les plus « profanes ». Leur diversité politique, intellectuelle et sociale y est bien mise en évidence, comme celle aussi des personnalités aux profils très divers qui y « travaillent ». Société humaine, la franc-maçonnerie a naturellement ses voyous et ses arrivistes, ses justes et ses sages ; et Jacques Molénat n’en cache rien « sous son stylo » . Un dernier mot enfin sur cette brève, mais très intéressante géographie humaine et sociale : loin de l’image d’Épinal d’une « élite éduquée » que les maçons eux-mêmes, souvent, veulent voir dans leur propre miroir ; loin des fantasmes agités par les adeptes de la théorie du complot permanent, la franc-maçonnerie,  nous dit très justement Jacques Molénat : « plus qu’elle n’instrumentalise, est instrumentalisée dans le quotidien du pouvoir. »*

*De sa défaite en 2008, l’ancien maire de Narbonne (Michel Moynier) garde le souvenir cuisant de l’attitude d’un homme de son camp : Elie Aboud, alors député UMP de Béziers. En pleine bataille, le parlementaire avait glissé dans la presse des paroles aimables sur le socialiste Jacques Bascou et l’ultra droitier Jean-Louis Soulié. Ses adversaires ! « J’ai découvert peu après que tous trois étaient francs-maçons « . Page 73. Oui, certes ! Mais cela (les paroles aimables d’Élie Aboud) n’a strictement eu aucun effet sur le résultat final de cette élection…

Jacques Molénat : « Voyage indiscret chez les francs-maçons du Midi ». Éditions CAIRN. 18€

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    GENESTE

    |

    c’est vrai ..trop consensuel dans ses ouvrages Jacques ..mais çà se lit bien !!

    Reply

  • Avatar

    Antoine Balidar

    |

    Y-a-t-il beaucoup d’autres coiffeurs – en plus de l’adjoint du Maire de Narbonne cité par l’auteur – chez les Francs-Maçons du midi ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      À Narbonne, et à ma connaissance, il est le seul !

      Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
La transition "écologique" ne se fera pas sans les entreprises…

La transition "écologique" ne se fera pas sans les entreprises…

      Il serait quand même temps que  le discours public et politique sur la transition écologique, la protection de l'environnement, la lutte contre le réchauffement climatique aband[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :