Contre-Regards

par Michel SANTO

LGV Montpellier-Perpignan ! Enfin, le moment de vérité est arrivé…

   

     

Philippe Duron, le président du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), a remis, ce jeudi matin, son rapport à la ministre des Transports sur les nombreux projets laissés en suspens par les différents gouvernements de droite et de gauche depuis plusieurs années, faute de financements.Les conclusions de ce Conseil se fondent sur trois scénarios correspondant, sur 20 ans, à des augmentations financières de l’État de respectivement 25%, 55% et 100% sur la dépense moyenne de la période 2012-2016. Ce qui, même pour le scénario le moins favorable, représente un apport budgétaire supplémentaire important.

Pour la Région Occitanie donc, seule la LGV Bordeaux-Toulouse est considérée comme prioritaire par P.Duron et son conseil. De sorte que si on retient le scénario 2 comme étant le plus probable, la section Agen-Toulouse pourrait être engagée sur la période 2028-2032, mais en ne commençant que par le  traitement les gares, c’est à dire les noeuds ferroviaires. Un scénario toutefois conditionné, précise le rapport, au fait « de ne pas construire Montpellier-Béziers » !

Voilà qui est enfin clair… et qui reporterait, si la Ministre et le Parlement ensuite suivaient les orientations du COI, le début des travaux du tronçon Montpellier-Béziers-Perpignan en 2033, au mieux !

Les « possibles » sont toujours vécus, quand on tire le voile de la démagogie et des surenchères politiciennes qui, depuis des lustres, recouvrent ces grands projets d’infrastructures, comme des renoncements. Surtout par ceux qui en sont les premiers responsables, et qui, dès demain, crieront à la trahison.

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    POLO

    |

    Merci Michel Santo d’avoir toujours su ne pas tomber sous le poids des « démagogies politicienne » de tous les bords.
    C’est nous les électeurs qui avons été trahis par les élus stratèges dans le mensonge.

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :