Contre-Regards

par Michel SANTO

LGV Montpellier-Perpignan ! Enfin, le moment de vérité est arrivé…

   

     

Philippe Duron, le président du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), a remis, ce jeudi matin, son rapport à la ministre des Transports sur les nombreux projets laissés en suspens par les différents gouvernements de droite et de gauche depuis plusieurs années, faute de financements.Les conclusions de ce Conseil se fondent sur trois scénarios correspondant, sur 20 ans, à des augmentations financières de l’État de respectivement 25%, 55% et 100% sur la dépense moyenne de la période 2012-2016. Ce qui, même pour le scénario le moins favorable, représente un apport budgétaire supplémentaire important.

Pour la Région Occitanie donc, seule la LGV Bordeaux-Toulouse est considérée comme prioritaire par P.Duron et son conseil. De sorte que si on retient le scénario 2 comme étant le plus probable, la section Agen-Toulouse pourrait être engagée sur la période 2028-2032, mais en ne commençant que par le  traitement les gares, c’est à dire les noeuds ferroviaires. Un scénario toutefois conditionné, précise le rapport, au fait “de ne pas construire Montpellier-Béziers” !

Voilà qui est enfin clair… et qui reporterait, si la Ministre et le Parlement ensuite suivaient les orientations du COI, le début des travaux du tronçon Montpellier-Béziers-Perpignan en 2033, au mieux !

Les “possibles” sont toujours vécus, quand on tire le voile de la démagogie et des surenchères politiciennes qui, depuis des lustres, recouvrent ces grands projets d’infrastructures, comme des renoncements. Surtout par ceux qui en sont les premiers responsables, et qui, dès demain, crieront à la trahison.

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    POLO

    |

    Merci Michel Santo d’avoir toujours su ne pas tomber sous le poids des “démagogies politicienne” de tous les bords.
    C’est nous les électeurs qui avons été trahis par les élus stratèges dans le mensonge.

    Reply

Laisser un commentaire