Contre-Regards

par Michel SANTO

L’objectif de B.Hamon ? Casser l’alliance de Mélenchon avec le PCF !


 

La reconquête de l’hégémonie, à gauche de la gauche, vient de s’ouvrir… ça va cogner ! Cette dernière phrase concluait le billet, en lien, écrit le lendemain de la victoire de B. Hamon à la primaire de la “B.A.P”. L’objectif principal du Ps étant à présent d’affaiblir à tout prix Mélenchon en tentant de disloquer son alliance électorale avec le PCF. La manoeuvre a déjà commencé ; et le terrain est favorable à cette initiative tant les contradictions entre le leader de la “France Insoumise” (FI) et ses alliés communistes sont vives.

En effet, si le PCF a décidé il y a maintenant plus de six semaines de soutenir Jean-Luc Mélenchon , en faisant une campagne autonome, sur son propre programme, sur les législatives, par contre, ça coince. Les communistes sont en effet furieux de constater que des candidats de la “France Insoumise” se présentent face à eux dans des bastions traditionnels, comme la circonscription d’André Chassaigne, chef de file des députés Front de gauche. Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon Alexis Corbière, lui, est annoncé à Montreuil, circonscription perdue, en 2012, mais “gagnable” selon le PCF. Au coeur de la discorde, la “charte du candidat”, imposée par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, obligatoire, et le rattachement financier à la FI. Ce dernier point est capital pour le PCF, qui risque de ne pas récupérer les financements publics¹ s’il ne se présente pas en son nom. Car, on à trop tendance à l’oublier, c’est  la survie financière du PCF qui est jeu dans ces élections ; son existence même ! Une survie qui passe aussi par un nombre de députés qui lui garantirait la constitution d’un groupe parlementaire². Je ne suis pas, évidemment, dans le secret des discussions entre P.Laurent et B.Hamon, mais il y a fort à parier que ce dernier compte sur ces faiblesses de cette alliance des communistes avec Mélenchon, pour la distendre, l’affaiblir, voire la rompre. Moins de 20 jours nous sépare désormais pour le recueil des 500 parrainages nécessaires pour se présenter à la présidentielle. Chacun des 42.000 élus parrains recevra un formulaire qu’il devra adresser ensuite directement au conseil constitutionnel, la date limite étant le 17 mars. Comme rien n’est jamais définitivement acquis, en politique surtout, une rupture du PCF avec Mélenchon n’est donc pas à exclure. B. Hamon réussira-t-il ce “coup” en forme de deal avec P.Laurent ? Les évènements récents affectant la candidature de Fillon montrent que nous ne sommes pas au bout de nos surprises… À suivre !


¹La loi prévoit un financement public accordé aux différents partis, en fonction de deux critères cumulatifs :

– Les résultats des élections législatives, pour ceux qui ont présenté des candidats ayant obtenu au moins 1% des voix dans au moins 50 circonscriptions,

– Et le nombre de parlementaires.

Ainsi, en 2013, le montant global versé aux partis et formations politiques de métropole et d’outre-mer s’est élevé à 70 083 332,15 € dont notamment : 28 480 742,50 € pour le PS ; 19 870 309,79 € pour l’UMP ; 5 543 646,41 € pour le FN ; 3 521 792,11 € pour Europe Écologie-Les Verts ; 3 222 320,99 € pour le PCF (décret n°2013-430 du 27 mai 2013).

²Les groupes sont constitués au minimum de 15 députés réunis en fonction de leurs affinités politiques.

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés en page d’accueil ou ci-dessous !

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Aimé COUQUET

    |

    N’oubliez pas qu’il n’y a pas qu’un problème de sous. La moitié des adhérents votants du PCF ont pratiquement à 50 % refusé de soutenir Mélenchon et les ukases de la France insoumise. les communistes les plus engagés dans l’aventure du FDG se sentent cocus. Les citoyens qui souffrent, ils sont nombreux, de l’austérité, de la pauvreté, eux ne veulent pas seulement figurer aux élections, ils veulent le changement. C’est celui qui paraitra en capacité de battre la droite et l’extrême droite qui aura leurs faveurs. Mélenchon n’est peut-être pas celui-là. Malheureusement (ou pas ?) le vote utile passe souvent par là !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Bien entendu ! Cela était en fond de mon billet, mais vous avez raison de le rappeler Aimé…

      Reply

  • Avatar

    bellone

    |

    Le pcf bitterois pret à s’allier avec le ps qui jamais n’abolira la loi travail. Respect.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

    Et de sept ! Avec la liste Narbonne, Impulsion Citoyenne (N.I.C), qui tente d’occuper le créneau de la gauche de la gauche ; et faire la nique à N.E.C : Narbonne En Commun (PC,PS…) con[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 :  Ça suffit, vraiment ça suffit !

Narbonne ! Municipales2020 : Ça suffit, vraiment ça suffit !

Ça suffit, vraiment ça suffit ! J’entends, sortant de la bouche de prétendants au trône municipal que « Narbonne serait en faillite », « en ruine » ou « en train de mourir ». Et pourquoi pas menacée p[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : La liste sans surprises de Didier Mouly…

Narbonne ! Municipales2020 : La liste sans surprises de Didier Mouly…

Nouveau Narbonne      C’est en fin d’après midi que Didier Mouly va présenter la liste des candidats qu’il va conduire en mars prochain pour tenter de conserver son mandat de maire. [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : le député Perea sort du bois et tire à la "sulfateuse"…

Narbonne ! Municipales2020 : le député Perea sort du bois et tire à la "sulfateuse"…

      le 13 janvier, je titrais un de mes billets : « Narbonne ! Municipales2020 : morne campagne… ». J’avais le sentiment en effet qu’y flottait un air d’aimable c[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : des vélos et du bio pour toutes - les listes !

Narbonne ! Municipales2020 : des vélos et du bio pour toutes - les listes !

Ben ! voilà donc une liste — la sixième — 100% verte. En attendant la septième, rouge et jaune ? Plus de 200 candidats au statut de conseiller municipal : un record ! Pour des élections qui devaient m[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Morne campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : Morne campagne !

  S’il y a une chose dont je suis sûr, la seule, dans cette campagne des municipales, c’est qu’à sa sortie, et quel qu’en soit le vainqueur, on ne se trouvera pas dans la situation politique ubu[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :