Contre-Regards

par Michel SANTO

LR et PS, chronique d’une mort programmée !…

 

 

On ne va pas en écrire des « tonnes ». La dynamique sociale et culturelle et les forces politiques qui en traduisent le mouvement depuis 2017 sont parfaitement identifiées. Et croire que ce bouleversement de grande ampleur ne serait que la conséquence du pouvoir d’un homme, Emmanuel Macron, et de sa seule capacité à instrumentaliser des masses considérables d’électeurs et les dirigeants des ex grands partis dits de gouvernement, est d’une stupidité totale. C’est en effet du niveau des théoriciens bas de gamme de l’univers complotistes, au pire, une manière aussi de se défausser de ses propres responsabilités sans rien remettre en cause de ses orientations et des ses pratiques, au mieux. Ou les deux à la fois, ce qui me semble aujourd’hui le cas. Si le PS et les Républicains sont aujourd’hui pulvérisés, c’est tout bonnement parce que la sensibilité social-démocrate classique, alliée à la gauche de la gauche, et la libérale conservatrice, alliée au centre droit, ne sont plus audibles par les français, et les électeurs. Pendant les deux derniers quinquennats, ces deux grands ensembles idéologiques et politiques étaient déjà, et de fait, coupés en deux par une profonde ligne de faille social libérale ou libérale sociale, comme on voudra, qui rendait leur apparente unité partisane et programmatique totalement artificielle. Et qui, surtout dans l’exercice du pouvoir, en démontrait l’hypocrisie et son peu d’efficacité dans la conduite des affaires publiques. L’apparition de LREM et de son leader, en réalité, n’a été, en 2017, que le moment qualitatif de ce basculement dans une synthèse social libérale qui, aujourd’hui, met les deux anciens partis de gouvernement (qui ont structuré la plus grande partie de la vie politique de la cinquième République) devant un défi quasi existentiel. Le danger est d’autant plus grand qu’il suffirait, à droite, au RN, sous l’influence de Marion Maréchal (et sa prise de pouvoir au sein de ce parti) d’un dernier coup de peigne libéral pour asphéxier les Républicains et condamner ce parti à n’être plus qu’une force d’appoint du RN, ou mourir. À gauche, même destin pour le PS si EELV, sous la direction de Jadot, abandonnait la ligne « gauchisante » habituelle à ce mouvement pour rejoindre celle des Verts allemands, plus ouverte, parce que plus libérale (ce que monsieur Jadot semble bien décider à faire !). Du parti d’Épinay et de ses alliés historiques ne resteraient plus que des miettes, au milieu d’un ensemble de gauche totalement atomisé. Je sais que que tout cela mériterait d’être plus nuancé, mais il semble qu’un nouveau  paysage politique est en train de prendre définitivement forme autour deux grands ensembles : LREM et EELV d’un côté, RN et LR (à l’état résiduel) de l’autre… À suivre !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

        Notes : 1) Affaire" de Rugy. Vérifié dans ma vie professionnelle : on n’a pas d’amis en politique. Conséquemment la sagesse commande de ne jamais inviter à d[Lire la suite]
Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

            En attendant la nomination de monsieur Edwy Plenel à la tête du ministère de La Vertu Publique, il serait judicieux de ne plus en nommer d[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

      Je mettais mon dernier billet en ligne – hier soir très tard – que le service abonnement de l’Indépendant me signalait la parution de l’édition du lendemain avec cette  éni[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

        Fin de l’insupportable attente. Sur la Place du Forum  (évidemment !) le voile a été enfin levé sur cet énigmatique code romain XXI placardé par les « marcheurs loc[Lire la suite]
La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

    Monsieur Daraud sera donc la tête de liste du Rassemblement Bleu Marine à Narbonne, lors des prochaines élections municipales. Comme dirait mon voisin, fin psychologue : « il a u[Lire la suite]
"Guerre" contre le climat ! le maire de Bize, notamment, face au PDG de Total, seulement !?…

"Guerre" contre le climat ! le maire de Bize, notamment, face au PDG de Total, seulement !?…

    Ce titre dans l'Indépendant : "Alain Fabre, le maire de Bize, face au PDG de Total". Pour quels motifs ? C'est le plus gros émetteur de gaz de France et avec 13 autres de ses collègue[Lire la suite]
  
2006-2016 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio