Contre-Regards

par Michel SANTO

Michel Barnier pour un  » compromis dynamique entre droite et gauche  » !?

 

 

 images-copie-4.jpeg

 

Ce matin, Michel Barnier était l’invité de Marc Voinchet, dans sa matinale sur France Culture. Nul n’ignore qu’il est Commissaire Européen et , l’est-il toujours, membre de l’UMP. De ses réponses aux questions posées par l’agressif Huertas ( dommage, il serait bien meilleur sans cela! ) et le détendu Brice Couturier (élégant dans la forme, mais incisif sur le fond ), je retiens ceci. Ayrault aurait raison d’ouvrir le chantier de la réforme de la fiscalité parce « qu’elle est en effet trop complexe, instable injuste et élevée » ; qu’il faudrait aussi et surtout prioriser « la compétitivité des entreprise, l’emploi ( 12 points d’écarts entre les marges des sociétés allemandes et françaises ) et la baisse des dépenses publiques; et qu’enfin, pour se faire, il serait nécessaire qu’un « compromis dynamique entre droite et gauche », comme en Allemagne et Italie soit très vite trouvé et … établi. L’idéal sans doute ! Mais qui, aujourd’hui, peut sérieusement penser, voir l’UMP et/ou l’UDI , dans un  climat d’instabilité, d’inquiétude et d’irritabilité politique aussi marqué, répondre à une telle  demande hollandienne à laquelle, par principe et culture, aucun des partis de gouvernement ne peut adhérer…et qui ferait le bonheur de Marine le Pen… Une hypothèse qui a cependant mes faveurs, mais qui ne peut voir le jour que dans une situation vraiment catastrophique pour notre pays. Nous ne y sommes pas encore ! Une dernière remarque. Monsieur Barnier , me semble parfaitement hollando-compatible. Moins libéral que certains socialistes et moins conservateur que certains « libéraux », son profil delorien en ferait un bon candidat, pour la France, à la succession de  Monsieur Barroso à la tête de la Commission Européenne… N’est ce pas madame Merkel ?

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • phthoreux

    |

    Cher Michel, j’ai pris connaissance de votre billet du jour avec un certain amusement. Il se trouve que j’ai commenté au même moment cette émission sur mon blog  !

    Une fois n’est pas coutume, j’en ai tiré des conclusions sensiblement différentes des vôtres même si je dois dire qu’elles m’interpellent. Peut-être avez-vous raison au sujet du compromis que
    pourrait effectivement incarner M. Barnier. Peut-être s’agit-il d’une attitude plus raisonnable que mon espoir sans doute un peu chimérique en une Europe fédérale bâtie sur le modèle libéral
    tocquevillien (que M. Barnier pour le coup n’incarne guère..).

    En tout cas, c’est un grand plaisir de vous lire.

    bien à vous

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Cher ami , je crois surtout, que cette  » figure  » politique que représente Michel Barnier, comme je le précise , est impossible en France en-dehors d’une crise exceptionnellement grave. Ni notre
    culture politique, ni nos institutions , ni le mode d’élection de nos députés et du président ne le permettent. Sur le fond, je partage votre opinion : la solution, ce n’est pas moins d’Europe,
    mais plus…Bien à vous !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]