Contre-Regards

par Michel SANTO

Montpellier : Le Président de la Métropole Philippe Saurel dévoile les “petitesses” du sénateur Jean-Pierre Grand !

       

       

Sur son compte Twitter, Philippe Saurel raconte que, lors de la visite du ministre Jacques Mezard, le sénateur Jean-Pierre Grand (LR) l’a pressé de rendre à “Castelnau-le-Lez” – dont il fut le maire de 1983 à 2017 – et Lattes – dirigée par son ami Meunier – leur vice-présidence à la métropole de Montpellier, “en dégageant les nouveaux élus”. Un Jean-Pierre Grand qui lui aurait assuré qu’en contrepartie “il le laisserait tranquille et qu’il serait réélu “les doigts dans le nez”. Une information qui donne à réfléchir sur les moeurs politiciennes montpelliéraines, et qui me rappelle l’époque où l’ancien maire de Castelnau-le-Lez était le vice-président du district de Montpellier présidé par Georges Frêche, “collait politiquement à la roue” de ce dernier et s’opposait systématiquement à ses propres amis de la droite régionale…

Plus près de nous encore, le même Grand, s’était aussi illustré lors des dernières régionales, en prenant la tête, et avec quelle violence, des grands élus UMP de la Région qui contestaient à Dominique Reynié la légitimité de  conduire la liste de la droite et du centre ; joignant ses diatribes à ses actes, il avait d’ailleurs déserté son camp – et “pourri” la campagne de D.Reynié –, pour rejoindre, sans “états d’âme”, celui de Philippe Saurel…

De Jean-Pierre Grand, la petite histoire de cette micro-région montpelliéraine retiendra finalement un parcours politique exemplaire d’hypocrisie et de turpitudes, où la loyauté politique et la rectitude morale  se perdent dans l’intérêt, comme le Lez dans la mer…

 

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Didier

    |

    Je te trouve gentil dans ta description………

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Vraiment ! Il est vrai que nous pourrions en dire de son attitude, n’est ce pas ?

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :